Archive pour le 3 janvier, 2012

Mise en ondes

3 janvier, 2012

« J’aime bien les gens qui ont les yeux qui s’allument de l’intérieur. Chez vous rien ne s’éclaire : c’est la nuit, le trou noir, une béance sombre. Vous êtes sûr que vous avez payé votre facture de l’EDF ? Vous y voyez quelque chose ? Essayez de rire pour qu’on voit ce que ça donne. »

« Non, même quand vous vous marrez, vous n’avez pas la moindre petite lueur au coin de l’œil. C’est consternant. On a l’impression que vous rigolez dans l’obscurité. »

« Et vous, vous vous êtes regardé. Je ne ressens aucune onde positive qui pourrait émaner de votre personne. C’est hallucinant. Comment pourrais-je lier des atomes crochus avec vous ? J’ai beau approfondir votre personnage, aucun rayonnement d’humanité ne me touche. A ce point là, il faudrait consulter, mon vieux ! »

« C’est que ma source de radiation se glace à la vue de votre regard complètement impersonnel. Il faudrait vous utiliser dans les centrales nucléaire. Votre simple présence anéanti tout rayonnement. Quand vous me voyez, j’ai l’impression que vous ne me regardez pas. »

« Je ne vous regarde peut-être pas, mais admettez que ce n’est pas très facile. C’est peut-être même dangereux. Je vous soupçonne d’émettre des ondes fortement négatives. La plupart des gens produisent des vibrations positives qui attirent leurs prochains. Vous c’est l’inverse : vous révulsez, mon vieux, vous révulsez ! »

« Bon, je constate que nous ne sommes pas en symbiose. Séparons-nous, sinon je vais être obligé de vous dire que je ne vous aime pas et que votre vue gâche ma journée. »

« D’accord. D’ailleurs, personnellement je vous trouve infréquentable. Ne le prenez pas mal. Ce n’est pas un jugement de valeur. C’est juste une affaire d’ondes. »