Archive pour la catégorie 'Billets'

Ôtez-vous de là !

21 avril, 2018

C’est une nouveauté.

J’ai fait une potée

Qui a mijoté

Er des patates sautées.

Tout a capoté.

Ma beauté

A à peine chipoté

Puis elle a sangloté.

Elle ne m’a pas dorloté,

Car de la plaque, j’étais à côté.

C’est cher !

18 avril, 2018

Ce chercheur

Bien chair

A une chaire

Dans le Cher

Ainsi qu’un rocking-chair

Acheté cher

Par sa tendre et chère

Aux enchères.

A la queue-leu-leu

16 avril, 2018

A la Queue-en- Brie,

Le maître queux

A queue de cheval

Qui joue du piano à queue,

Est venu en queue de pie.

Attention, c’est un belliqueux.

Cette histoire sans queue ni tête.

Finit en queue de poisson.

Une drôle de reine

14 avril, 2018

Une reine

Saine

Et sans haine

Vit à Rennes.

Et parfois dans le Maine.

Avec sa gaine

De laine,

Elle monte sur scène,

Sans peine,

Pour lire du Taine.

La basse-cour

13 avril, 2018

C’est la fête !

Le cochon revient d’Inde.

La cocotte sent la cocotte.

Le bouc, lui, ne se sent plus.

Le canard s’est mis de la laque.

La mule a enfilé les siennes.

La vache n’est plus enragée.

Le lapin ne prend plus de poses.

Le coq a préparé des pâtes.

Le dindon fera des farces.

Hue, cocotte !

11 avril, 2018

Hugues

Un hussard

Humain

Et humaniste

Hue

Huguette

Qui hurle

Depuis sa hutte

Sans humour.

Je suis cané

9 avril, 2018

A Cannes,

Ma cane

Ricane.

Moi,  je chicane

Une Toscane

Sur sa bécane

Qui cancane

En jouant de sa sarbacane

Et de sa canne.

Métallurgie

7 avril, 2018

C’est nickel.

J’ai un moral de fer.

J’ai de l’argent

Et un certain aplomb.

Après la fonte des neiges,

Le mercure remonte.

J’éteins mes lumières,

Je me rends sur le zinc du bar

Sur lequel tourne une vieille platine.

Poupou…

6 avril, 2018

C’est épouvantable,

Mon pouls s’affole.

Mes poumons

Avalent de la poussière.

Sur le pourtour

De la poubelle,

Il y a des poux.

Vite, mon époux !

Pousse

La poussette !

Un texte qui ne manque pas d’air.

4 avril, 2018

Vers

L’étang de Berre

Entre la mer

Et la terre,

Pauvre hère,

Je me terre.

Mais je suis en plein air.

C’est mieux que le RER.

Allons à Hyères,

Mon père,

Par le chemin de fer.

12345...184