La France d’avant

21 décembre, 2008

Autrefois,  lorsqu’il se trouvait enrhumé, le citoyen pouvait sortir de son pantalon informe un long mouchoir de tissu joliment décoré de motifs à l’allure douteuse, le triturer longuement en cherchant un endroit encore inutilisé, tout en faisant profiter son entourage de l’intérêt de son intimité nasale, puis s’y moucher longuement dans une sonorité élégante et discrète au terme de laquelle il marmonnait une excuse inutile en reniflant virilement.

Le mouchoir jetable a condamné cette scène pittoresque. Ce ne fut  que le début de la fin de la France d’avant.

Bientôt les enfants ne revinrent plus de classe, riants et joyeux, les mains et le tablier maculés d’une encre indélébile : le stylobille avait envahi les cartables. Désormais, ils rentrent propres et sombres.

Le Progrès s’attaqua ensuite au tri de la salade. Avant ce grand chambardement, la ménagère, pouvait, tout à loisir, laver la salade à la main, feuille après feuille, en préparant avec entrain et plaisir le repas des siens. Quelle n’était pas la joie du cercle familial applaudissant à tout rompre, lorsqu’un des enfants découvrait dans le saladier une limace oubliée par la mère de famille ! Eh bien, cette scène délicate n’aura plus lieu : la salade est désormais vendue en sachet, certifiée et labellisée, triée et saine.

Où va-t-on ?

Tintin

L’horloge infernale (par Tintin)

20 décembre, 2008

Chaque matin, les villageois pouvaient voir, sur la place de l’Eglise,  l’abbé Bouchu se tenir la tête à deux mains en implorant le ciel.  Il tournait en rond, allant de ci de là, en gesticulant de ses longs bras et en marmonnant on ne sait quel sermon désespéré. C’est qu’il s’en passait de belles dans le clocher de l’église. Chaque soir, il prenait le plus grand soin de faire monter le bedeau Alexandre pour remettre l’horloge en état de marche, laquelle prenait la plus malin des plaisirs à marquer une heure relevant de la plus haute fantaisie dès le lever du soleil suivant. Il y avait là un secret comme la nuit sombre aime à en créer qui dépassait l’entendement du pauvre ecclésiastique.

Lire la suite… »

1...454455456457458