Archive pour la catégorie 'Non classé'

Encouragements et félicitations

14 août, 2018

« Recevez mes félicitations ! »

« Oh, je n’ai pas fait grand-chose, vous savez ! »

« Je sais, je sais ! Mais je félicite tout le monde pour le cas où vous auriez fait quelque chose de bien qui m’aurait échappé. »

« C’est-à-dire que je n’ai pas fait grand-chose de bien récemment. »

« Cherchez bien. Parfois, on fait des choses correctes sans s’en apercevoir. Vous n’auriez pas manger 5 fruits et légumes par jour, par exemple ? »

« Non, c’est bien trop astreignant. »

« Bon, alors … quand je ne vous félicite pas, je vous encourage… »

« Vous m’encouragez à quoi ? »

« A faire quelque chose de bien. »

« Pourquoi faites-vous tout ça ? »

« Il y a tellement de gens qui s’autorisent à critiquer leurs voisins, voire même à mépriser leurs modes de vie. Moi, j’ai décidé de délivrer des messages positifs. »

« C’est sympa. Vous ne critiquez même pas les barbecues des Dugenou qui enfument tout le quartier ? »

« Non, je ne critique pas, sinon ils ne m’inviteront plus. Je les encourage au contraire à suivre des cours de barbecues. »

« Et pour mon mariage, vous ne m’avez pas félicité. Pourtant ça se fait ! »

« Oui, mais là, j’ai un problème … Je préférerai délivrer des encouragements. Je vous féliciterai quand vous aurez tenu le coup au moins 10 ans. C’est comme le coureur au pied du Galibier, on l’encourage d’abord et on le félicite au sommet. »

« Vous pourriez aussi me couvrir de louanges pour ma récente promotion professionnelle. »

« Non, là, ce serait un peu exagéré. Vous avez bassement intrigué pour l’obtenir, il n’y a pas de quoi vous féliciter, à la limite je peux vous congratuler pour le caractère sournois et la bassesse de vos manœuvres. »

« Vous croyez que ça me fait plaisir d’être sournois ? C’est là que j’aurais besoin d’un message positif. »

« Bon d’accord ! Je vous félicite vivement, j’ai rarement vu une promotion aussi peu méritée, arrachée grâce à de magnifiques flatteries de la direction ! Félicitations ! »

« Je vous remercie, arrêtez ! Je suis très ému ! »

« Ce n’est rien mon ami, je vous encourage à être encore plus obséquieux. Une belle carrière vous attend ! »

Salade de fruits

4 août, 2018

La nana

A un avocat

A la noix.

Il s’appelle Olive.

Il est du coin.

Il a un peu le melon

Et pas la pêche.

C’est une bonne poire.

Il va ramener sa fraise.

Ce n’est pas la der !

3 août, 2018

Dans le ciel de Madère

On voit un canadair.

Sur son dromadaire

Kader

Ne manque pas d’air.

Sa mère, sur l’embarcadère,

Lit son hebdomadaire

A la lueur d’un lampadaire.

 

Mon palmarès

24 juillet, 2018

« Félicitations, vous avez grimpé dans mon palmarès. »

« Quel palmarès ? »

« Le palmarès des gens que je trouve sympathiques. Chaque année, il y a le palmarès des personnes préférées des français. Moi, je tiens le palmarès des gens que je préfère. »

« J’imagine que les deux classements sont différents. »

« Oui, parce qu’il faudrait que je connaisse personnellement Jean-Jacques Goldman ou Yannick Noah pour les intégrer dans mon classement. Si ça se trouve, je ne les trouverais pas très sympas et vous seriez devant eux. »

« Bon, alors… Je suis à quel rang ? »

« Dix-huitième… Juste devant Monsieur Bouchard, le boucher du quartier qui me fait cadeau de temps à autre d’un godiveau en plus de ma commande. Il a dégringolé de six places, parce que l’année dernière, il faisait trois steaks hachés pour le prix de deux. »

« Et donc moi, j’ai grimpé ! Pour quelle raison ? »

« Je vous ai particulièrement remarqué lorsque vous m’avez prêté votre agrafeuse de bureau. Ce n’est pas rien, les autres tiennent à leur matériel comme à la prunelle de leurs yeux ! »

« Dix-huitième… Ce n’est pas terrible, je peux certainement m’améliorer. Qui est en tête de votre classement ? »

« C’est Madeleine. C’est la première qui ne m’a pas demandé de l’épouser. J’ai trouvé ça particulièrement sympa. »

« C’est vrai que c’est rare, mais elle part avec des avantages qui ne me sont pas accessibles. Ne faudrait-il pas créer des handicaps dans votre classement pour plus de justice ? »

« C’est une bonne idée. Je vais mettre moins 20 points aux jolies femmes, par exemple. Et moins 50 à tous ceux qui me prêtent de l’argent sans faire d’histoire. »

« Comme ça, je devrais faire un bond d’une dizaine de places. Je suis du genre masculin et en plus du genre à n’avoir aucune envie de me prêter de l’argent. »

« Oui, mais vous avez encore des progrès à faire. Par exemple, vous ne rigolez pas assez fort quand je sors des vannes. Dugenou vient de conquérir trois places, parce qu’il comprend très bien mon humour ! »

« Ou alors, il fait semblant. »

« Aucune importance. Ce qui compte, c’est mon ressenti. »

« Je reconnais que j’ai du mal avec vos blagues qui ne sont pas tellement marrantes. Mais je peux me rattraper en vous faisant partager des ragots croustillants sur le dos de Dugenou. Ça devrait compter dans votre classement. »

« Vous avez raison, je vais vous remonter d’une place. Vous êtes plus amusant que le facteur du quartier qui se trompe exprès de boîtes aux lettres et qui trouve ça très drôle.. »

La température monte

4 juillet, 2018

Au cachot !

Ce macho

Est un facho

Et pas un gaucho.

Il n’est pas manchot.

Il a son bachot.

Il mange des artichauts

Chauds.

Peu me chaut.

L’ire d’Irma

27 juin, 2018

Irma

L’irlandaise

Irascible

Et hirsute

Est irritée

De l’irruption

Des iroquois

Dans son champ d’iris.

Tatatata….

11 mai, 2018

Ma tante

Constance est constante.

C’est une habitante

Très contente

Dans sa tente.

Elle est épatante.

C’est une militante

Méritante.

De toute mon âme

3 mai, 2018

Madame,

A Bergame,

Des femmes

S’enflamment

Et acclament

Un polygame.

Je le proclame

Et je m’exclame :

Quel drame !

On joue en double

27 avril, 2018

Mehdi  médit

De Pierre et sa rapière.

Il est beau comme un sabot.

Son élan est lent.

C’est un trappeur qui a peur.

Il a la trouille des citrouilles.

C’est une ordure dure.

Mais il fait une dinette avec une midinette.

Puis il lui joue encore du cor.

Cri-cri !

24 avril, 2018

Christian,

Un joueur de cricket,

Critique

La crinoline

Et la crinière

De Christine

Dans la crique.

C’est la crise.

Elle se crispe

Et elle crie.

12345...18