Archive pour le 17 juin, 2022

Les freux affreux et le renard

17 juin, 2022

C’est l’histoire de Gérard, le Gallois, qui élevait des corbeaux.  Et pas n’importe quel corbeau : les corbeaux freux. Ces volatiles n’avaient pas très bonne réputation. Lorsqu’ils survolaient les campagnes avant l’orage, les paysans s’exclamaient : c’est affreux, les freux !

Les freux constituaient une confrérie très bien organisée. Entre eux, il y avait une vraie solidarité. Lorsqu’un freux était malade, il était tout de suite secouru par ses semblables, ce qui nous donne un bel exemple de fraternité. Cette histoire commence bien.

Les freux ne voulaient pas être confondus avec les corneilles, leurs cousines. Ils les jugeaient moins belles, moins intelligentes, moins élégantes en vol.

Gérard, le Gallois avait de nombreux clients. Rappelons ce fabuliste qui acheta un freux pour écrire une fable où l’oiseau affrontait un renard. Malheureusement, volontairement ou non (on ne sait pas), Gérard vendit au fabuliste le plus bête des corbeaux freux. Le malheureux oiseau se laissa berné par le malin goupil ce qui déchaina les rires ironiques des corneilles (afin celles qui ne baillaient pas).

Le conseil international des freux se mit d’accord sur un point. Faire un affront aux freux, c’est affreux. C’est même interdit par le droit international des freux.

Un bataillon de freux de combat fut donc missionné pour punir le renard. L’attaque fut foudroyante. En l’absence du renard, les freux envahirent son terrier et ravagèrent son réfrigérateur et son congélateur.

Moralité : à l’approche de la mauvaise saison, le renard se trouva fort dépourvu.

Seconde moralité : le freux idiot a subi un stage de remise à niveau, il va mieux. Merci.