Le hockeyeur et le kayakiste

C’est l’histoire d’un Canadien, Marcel, qui jouait très mal hockey sur glace.

Voici qu’après un repas de famille bien arrosé, il fut pris d’un violent hoquet.

Dès le lendemain, sur la glace de hockey, son hoquet fait merveille. Son adversaire pensait qu’il allait partir d’un côté, mais une violente secousse du thorax l’entrainait de l’autre. La qualité spontanée de son dribble fit de lui une grande vedette du hockey mondial.

Même les joueurs russes étaient épouvantés par son jeu impulsif.

Le destin voulut que Marcel rencontre Josiane, gracieuse et divine. Josiane était marié à Jeannot un esquimau qui ne sortait guère de son igloo, pour la bonne raison qu’il ne savait pas se déplacer sur la glace. Dans ses conditions, on imagine bien que Josiane pouvait sortir avec Marcel à son aise. Jeannot était bien en peine de les suivre.

Malheureusement, le destin funeste se dressa contre les amants. Il arriva que le dérèglement climatique fasse fondre le plancher de la demeure de Jeannot. Dès lors, il put suivre Josiane en kayak puisqu’il était un excellent kayakiste. Marcel, qui rappelons-le était un excellent hockeyeur, en fut réduit à attendre sa bien-aimée sur son ile déserte où il avait trouvé refuge suite à la montée des eaux, liée au réchauffement du climat.

Jeannot, le kayakiste, aborda l’ile de Marcel avec des intentions belliqueuses.

On imagine facilement ce qui arriva : un tsunami, qui avait pris un peu de retard, se produisit. Jeannot et Marcel furent transportés par les flots jusqu’en Chine où ils firent la connaissance d’une ravissante Chinoise. Mais ceci est une autre histoire.

Laisser un commentaire