Glissement politique

« Je ne sais pas monter une étagère. »

« Je vois ce que c’est. Monsieur est un intellectuel. »

« Je ne sais pas non plus changer le pommeau de ma douche. »

« De mieux en mieux, Monsieur est un intellectuel anti-plomberie. »

« Je préfère appeler un artisan, le travail sera mieux fait. Et puis, il ne faut pas que les bricoleurs prennent le boulot des hommes de l’art. »

« Donc Monsieur est un intellectuel anti-plomberie de gauche. »

« Je crois surtout qu’il faut partager le travail disponible pour que chacun puisse vivre. »

« Parfait, Monsieur est un intellectuel anti-plomberie de gauche, tendance égalitariste. Ce n’est pas très bien vu ! »

« Je m’en fiche. Je suis partisan de tout ceux qui peuvent procurer de l’emploi aux autres comme ceux qui ne savent pas changer un pommeau de douche. »

« Parfait, Monsieur est un intellectuel anti-plomberie de gauche, tendance égalitariste avec une légère nuance social-démocrate. »

« Oui, bon d’accord. Mais il ne faut que celui qui va avoir l’honneur de réparer ma douche me coûte trop cher. Je vais faire jouer la concurrence. »

« Alors là, nous sommes en présence d’un glissement politique : Monsieur est un intellectuel anti-plomberie de gauche, tendance égalitariste avec nuance social-démocrate matinée de centrisme légèrement droitier ! »

« Le mieux, ce serait que tous les artisans travaillent le dimanche. Ce serait pratique pour moi et rentable pour eux. »

« Là, Monsieur est un intellectuel anti-plomberie de gauche, tendance égalitariste avec nuance social-démocrate matinée de centrisme légèrement droitier, avec une dérive assez marquée vers le néo-libéralisme avancé. »

« J’espère que l’artisan ne viendra pas un dimanche en compagnie d’un ouvrier étranger, sous prétexte que c’est dimanche. »

« Alors là, nous allons vers un cas exceptionnel : Monsieur est un intellectuel anti-plomberie de gauche, tendance égalitariste avec nuance social-démocrate, matinée de centrisme légèrement droitier, avec une dérive assez marquée vers le néo-libéralisme avancé, tellement avancée qu’il arrive dans le domaine de l’extrême droite dure ! »

« Vous croyez qu’il y a beaucoup de monde dans ma tendance politique ? »

« Oui, c’est assez courant. Généralement, on démarre avec des idées de gauche assez généreuses et on arrive avec des opinions très tranchées sur la nécessaire concurrence des entreprises. Je suppose que Monsieur ne prendra pas n’importe quel artisan pour réparer son pommeau de gauche. »

« Bien évidemment, je veux le meilleur. »

« Et voilà ! Cette fois, monsieur est complètement inféodé à la religion de la performance et de l’exclusion des plus faibles. »

Laisser un commentaire