Archive pour le 20 juillet, 2021

Il se dérobe

20 juillet, 2021

 

« Monsieur, vous vous dérobez ! »

« Moi ? Mais je ne vous ai rien dérobé ! »

« Non, je dis que vous vous dérobez. Vous évitez le problème si vous préférez ! »

« Par exemple, vous n’êtes jamais là quand j’ai besoin de votre tondeuse à gazon. Vous ne trouvez pas ça curieux ? »

« Non, c’est pure coïncidence. Décidemment, vous n’avez pas de chance. »

« En plus, je ne vois plus chez vous depuis que vous avez fait pousser une haie. Vous dérobez votre jardin à ma vue. »

« Oui, je préfèrerais quand même que Thérèse puisse prendre son bain de soleil sans être matée, si ça ne vous dérange pas ! »

« Et je remarque que vous avez organisé votre barbecue justement à la période pendant laquelle je suis parti en vacances. Vous vous dérobez à l’obligation de m’inviter. »

« Ah mince ! Ce n’est pas de chance ! »

« Ce n’est pas tout. Votre Thérèse ne s’arrête jamais pour discuter pendant des heures avec les mégères du quartier. On voit bien que vous nous snober. Vous vous dérobez, vous dis-je ! »

« C’est-à-dire que Thérèse n’aime pas trop jacasser pour rien dire ! »

« Tout le monde fait des trucs qu’on n’aime pas. Par exemple, je suis obligé de me taper le championnat de foot. Vous mettez votre télé trop fort. »

« Vous n’aimez pas le foot ! »

« Si, mais je n’ai que le son et pas l’image. Vous pourriez m’inviter pour suivre les matchs dans votre salon. Ce serait plus simple. »

« C’est vrai que j’évite d’inviter les gens qui critiquent mon ameublement ou ma décoration intérieur, ce n’est pas tellement agréable. »

« Vous avez aussi organisé une fête pour la réussite de votre gamin au bac. Et vous vous êtes dérobez aux condoléances que vous me deviez pour l’échec du mien. »

« C’est vrai qu’il n’est pas très doué votre Maurice ! Quelles sont les raisons de son échec ? »

« Je ne sais pas. Chaque fois que j’essaie de lui en parler, il se dérobe ! Lui aussi. Pour le punir, il devra tondre le gazon ! »

« Avec ma tondeuse ? Pourquoi pas celle des autres voisins ? »

« Ce n’est pas possible ! Chaque fois que je leur en parle, ils se dérobent ! »

« Quelle malchance ! A propos, je vous remercie de votre invitation pour votre barbecue, mais Thérèse et moi avions un empêchement. Heureusement, les autres voisins du quartier seront là ! »

« Ben, non ! Ce n’est pas possible non plus. Quand je leur en perle, ils on tous un empêchement aussi. Ils se dérobent. »

« C’est vrai qu’ils n’aiment pas trop vous parler. C’est curieux ! »