Archive pour le 7 juillet, 2021

Pauvre petit torero

7 juillet, 2021

Le torero

N’est pas un héros.

Ni un guérillero.

Avec son sombrero,

C’est un zéro,

Un danseur de boléro.

Il fait son numéro,

Avec son frérot

Fiérot,

Une sorte de petit hobereau.

Le boulot royal

7 juillet, 2021

« C’est bon ! J’ai fini mon arbre généalogique ! »

« Et alors, ça a l’air de vous ragaillardir ! »

« Bien sûr, je descends d’un Roi ! Vous m’entendez, je suis carrément Roi ! Il va falloir me parler autrement, manant. »

« Certes, votre Altesse, moi mes ancêtres n’étaient que des paysans. J’avais même des chenapans pour aïeuls qui ne méritaient que la potence. »

« D’après votre air un petit peu fruste, c’est ce que je pensais. Je pense qu’il serait bon désormais que vous alliez me chercher mon café du matin. »

« Mais certainement, votre Grandeur ! J’imagine qu’il serait indélicat de vous demander à quelle heure vous pensez terminer le dossier que je vous ai confié. »

« Evidemment, je ne vais pas déroger. Portez le dossier à Dugenou, il n’a qu’un modeste hobereau dans son ascendance. »

« Votre Majesté souhaiterait peut-être prendre quelques jours de repos. »

« C’est une bonne idée, mon brave ! Je propose de multiplier le nombre de mes jours de RTT par deux ! Faites diligence, je vous prie ! »

« Certainement ! Et pour le rapport que le patron a commandé, qu’est-ce que je lui dis ? De le demander au secrétariat de Louis XV, peut-être ? »

« Comment vous appelez-vous déjà ? Ah …oui, Duplantier ! Et votre rang à la cour ? Ah… oui sous-chef adjoint au service juridique ! Comment osez-vous m’adresser la parole ? »

« C’est-à-dire que votre Immensité n’est présentement qu’un modeste employé aux écritures ! »

« Vous n’êtes qu’un impertinent, monsieur. Je vais mander le bourreau pour qu’il vous donne le fouet. Vous devez respecter mes ancêtres ! »

« C’est-à-dire que sa Majesté prend la direction du bureau de chômage. Il faudra convoquer vos nobles ancêtres pour vous tirer de là ! »

« Et pour quelle raison, je vous prie ? »

« Il m’étonnerait que votre conseiller d’orientation ait beaucoup de jobs de Roi à vous proposer. »

« Mais il ne sera pas question que je postule, voyons ! Le peuple viendra à moi naturellement et je serai porté sur le trône sous les acclamations ! »

« En attendant… si ça ne dérangeait pas votre Splendeur de finir son boulot…

« Peut-être, mais j’exige d’avoir une table réserver à la cantine. ET lorsque je sors dans les couloirs, ils doivent être vidés de tout manant qui viendrait à quémander des faveurs auprès de moi-même. »

« Ce sera tout ? Nous pourrions peut-être organiser une cérémonie de sacre dans la salle de réunion ? »

« Il faudra également couronner Marthe, ma reine. Et je nomme Dugenou du service informatique comme bouffon du Roi. »

« Fini de rire, Majesté ! J’attends de pied ferme votre royal ouvrage. »