L’habit fait le moine

« Vous avez vu comment vous êtes attifé ? »

« Qu’est-ce qui ne va pas ? »

« Votre béret dans une réunion géostratégique avec les japonais, devant la ministre ! »

« C’est-à-dire qu’il y a des courants d’air dans le couloir qui me font froid à la tête. Je suis assez sensible de ce côté-là. »

« Et vos bermudas, c’est pour aérer les mollets ? La ministre est intéressée ? »

« Parfaitement, il faut savoir casser les codes. Elle l’a dit elle-même. »

« Il n’empêche, vous êtes le seul conseiller à ne pas être habillé comme un pingouin. Vous comptez faire carrière dans la haute fonction publique ? »

« Pourquoi pas ? L’habit ne fait pas le moine. »

« Mais il y contribue fortement. En fait, pour être crédible sur les questions économiques, il faut avoir la tête de l’emploi et des vêtements sobres, c’est-à-dire moches. La question du confort de vos vêtements n’a pas à être posée ! »

« On en est encore là ? »

« Oui. Vous êtes jugé sur votre apparence physique. Vous ne pouvez pas parler de la croissance et du chômage en débraillé, ça ne se fait pas. »

« C’est dommage, ça mettrait les gens plus à l’aise si j’étais habillé comme eux. »

« Non, il faut avoir l’air d’un expert qui a fait de très longues études. Et un expert ça porte un complet sombre, une chemise blanche et une cravate à la couleur innommable. »

« Et je peux sortir mon jean ? »

« Non plus, vous allez avoir l’air d’un vieux beau qui veut faire jeune. C’est encore pire ! »

« C’est fou ! On croit ou on ne croit pas les gens en fonction de la manière dont ils sont habillés ! »

« Evidemment, nigaud ! Si les présentatrices de la météo ne sont pas habillées de manière ultrasexy comment voulez-vous avoir confiance dans leurs prévisions ? »

« Effectivement, je suis tout de suite plus intéressé par le dérèglement climatique depuis qu’elles nous en parlent. »

« Et le président ? Croyez-vous qu’il puisse parler à la télé en étant attifé de manière ridicule ? Pourquoi pas un chapeau pointu et un tee-shirt rouge à pois verts ? »

« Non, bien sûr. Pour les tee-shirts, il faut avoir des pectoraux ! »

« Qu’aurait-on dit si Louis XIV s’était habillé comme un manant ? Comment voulez-vous construire le palais de Versailles en se baladant en haillons ? »

« Oui, peut-être, mais il aurait gagné la sympathie de ses sujets. »

« Je vous rappelle aussi que votre allure vestimentaire doit refléter l’esprit de sérieux avec lequel vous abordez les problèmes ; alors si vous pouviez laisser votre veste fluo à la maison… »

« C’est donc ainsi que ça se passe : c’est l’habit qui fait le moine ! Ou plutôt le moine est prié de revêtir l’habit de moine ! »

Laisser un commentaire