Archive pour le 28 mai, 2020

Faire les courses

28 mai, 2020

« La vie est une grande course. »

« Désolé, mais moi je prends mon temps, je ne suis pas pressé d’arriver au bout. »

« En fait, vous ne m’avez pas compris. C’est une succession de courses, il faut toujours être meilleur que les autres. Partout. »

« Là, vous avez raison. Pour les soldes, il faut se ruer pour être le premier sur les bonnes affaires. Piétiner les autres est interdit, mais quelques coups permettent quand même de se dégager de la masse dans la dernière ligne droite. »

« A l’école, il faut aussi se distinguer pour décrocher le meilleur diplôme possible pour avoir le job le mieux payé possible ! Vos dons ou vos envies n’ont pas d’importance, seul compte le fait de ramasser le plus de pognon possible. »

« Alors là, moi je préfère faire ce qui me plait, si ça ne vous dérange pas. »

« Si ça me dérange un peu, si chacun fait ce qui lui plait, il n’y aura plus de maçons, plus de paysans, plus de femmes de ménage… Par contre, on aura plein de journalistes, de coureurs automobiles ou de dessinatrices de mode… Vous voyez le chambard ? »

« Les choses sont mal faites ! En général, les métiers les plus physiques sont les plus indispensables ! Mais comme moi je ne suis pas très fort… je voudrais plutôt faire ce qui me plait. »

« Fort ou pas, on s’en fout. Quel que soit votre job, il faut être encore le meilleur. Sinon, vous n’êtes pas considéré. »

« Peut-être mais moi, je préfère terminer au milieu du peloton et ne pas me prendre la tête. »

« De toute façon, il y a toujours un moment où vous devez vous forcer pour être le premier. Par exemple, si vous faites partie des soupirants de la belle Anna, vous avez intérêt à vous remuer. »

« C’est vrai qu’il y a du monde ! Je vais soupirer pour Thérèse, c’est plus tranquille. »

« Je vous signale que vous devrez aussi vous débrouiller pour rester le premier dans le cœur de Thérèse, jusqu’à la mort. Et quand vous aurez des enfants avec elle, vous devrez encore leur apprendre à être les meilleurs pour être fiers d’eux. »

« Je préfère leur apprendre à terminer tranquillement au milieu du peloton. »

« Et vous, si vous n’êtes pas le premier quelque part, ils vous le feront cruellement remarquer. »

« Je voudrais bien voir ça. Ils ont intérêt à me parler poliment. Je suis le premier en paire de claques ! »

« Ce n’est pas tout. Il vous faudra progresser en tennis ou en golf. Si vous n’êtes pas parmi les meilleurs, personne ne voudra jouer avec vous et vous serez malheureux. »

« Est-ce qu’il y a un endroit où je peux être mauvais sans qu’on se fiche de moi ? »

« Je vous conseille la politique ou la culture. En gros, il suffit de répéter ce que dit la télé pour avoir l’air d’avoir quelque chose à dire. »

« Voilà qui n’est pas très glorieux. »

« Vous avez une manière de vous en tirer : soyez mauvais en tout. Comme ça les gens vous inviteront souvent pour avoir le sentiment d’être dans les meilleurs !  Soyez le premier des mauvais ! »