Archive pour le 12 mai, 2020

Consultons !

12 mai, 2020

« Bon, il faut que je demande à mon chef pour savoir si on peut le faire. Mon chef demandera sûrement l’autorisation en hauts-lieux. »

« Moi, il faut que je demande la permission à ma mère, qui en parlera à mon père. La dernière fois, je me suis fait engueuler. J’aimerais autant que ça ne recommence pas. »

« Et l’administration, qu’est-ce qu’elle en dit ? Il faudrait vérifier s’il ne faut pas une autorisation spéciale ou remplir un formulaire quelconque, ça arrive ! »

« Pour la morale, qu’est-ce qu’on fait ? Peut-on y aller sans se poser la question ? N’est-ce pas répréhensible au niveau de la morale ? Je n’ai pas envie de soulever une tempête dans l’Eglise. »

« Tout ça, c’est bien beau, mais il faut tenir compte de l’opinion publique. Faisons un sondage pour savoir ce que les gens en pensent. Sinon, on va encore se faire insulter sur les réseaux sociaux. »

« Pendant que j’y pense, il faudrait aussi demander l’avis de la gendarmerie. Si ça se passe mal, on sera bien contents de faire appel à eux. »

« Ainsi qu’aux pompiers. »

« Et la télé ? Est-ce que les journalistes seront d’accord. Il faudrait d’abord qu’ils comprennent quelque chose. Mettons-les de notre côté. Y a qu’à leur dire que c’est pour préserver l’environnement. »

« Attention ! Et les syndicats de salariés ? Vous croyez qu’ils vont rester les bras croisés ? Il faudrait dire que nous nous battons contre l’inégalité sociale. Je ne veux pas de manifs.»

« N’oublions pas les syndicats d’enseignants. Si on ne les mets pas dans le coup, on va encore avoir des grèves dans les collèges. Et qu’est-ce que je fais de mes gamins moi ? »

« On a oublié les banques ! Il faut s’assurer qu’elles nous suivront. Si on n’a pas un sou de crédit, on ne va pas aller loin. Demandons l’aval de la banque de France. »

« Bon, cette fois, tout le monde est d’accord. On peut y aller. Vous êtes sûr que nous n’avons pas besoin d’une intervention de l’armée. On ne sait jamais. »

« Je ne sais pas s’il ne faudrait pas impliquer les Américains. S’ils ne sont pas au courant, ils sont encore capables de nous faire un tas d’histoires ! Quelqu’un se dévoue pour prévenir le président. »

« Et les Chinois ? S’ils se réveillent, on va les avoir sur le paletot. Et quand ils vous tiennent, ils ne vous lâchent pas facilement les Chinois. »

« Et pourquoi pas l’ONU, pendant que vous y êtes ? Ou alors les Inuits du Groenland, ils pourraient se formaliser si on se dispense de leur avis. »

« Ne vous moquez pas. Soyons prudent, il faut réaliser un consensus général. Il faut mettre tout le monde dans le coup, sinon on va se ramasser. »

« Oui, il faut que tout le monde tire la charrue dans le même sens. A plusieurs, on n’est toujours plus forts. Conjuguons nos efforts ! »

« Je vous signale qu’on a oublié d’informer ma sœur et ma cousine. Elles ont un très grand pouvoir de nuisance dans leur village et auprès de ma grand-mère.»

« On ne va tout de même pas déranger ta grand-mère. Faisons les choses simplement ! Après tout, il ne s’agit que du menu de notre réveillon. »