Archive pour mars, 2020

De l’or

21 mars, 2020

Laure

Et Fleur

Lancent des fleurs

Bicolores.

Alors,

C’est l’heure

De clore

Ce folklore.

Je le déplore.

L’anglais laid

20 mars, 2020

Laid,

Il l’est.

Mais l’anglais

Plaît

Sans délais.

Malgré sa plaie,

Il boit du lait

Sous son plaid.

C’est complet !

La nature

19 mars, 2020

« Ah… la nature… la nature … »

« Quoi … la nature ? »

« Nous ne sommes qu’un truc parmi d’autres trucs dans la nature. »

« Oui, mais enfin, un truc qui paie des impôts et qui regarde la télé. Cela nous distingue tout de même du lion de l’Atlas ou des fleurs à clochette. »

« Le lion de l’Atlas vous dévorerait volontiers si vous le croisiez à l’arrêt de bus ou sur le chemin du bureau. Cela devrait nous incliner à la modestie. »

« Et la fleur à clochette ? »

« La fleur à clochette sert à faire joli dans le paysage de vos vacances. Vous avec votre silhouette replète sur la plage de Palavas-les-Flots, vous ne pouvez pas en dire autant. »

« Autrement dit, vous pensez que nous ne servons pas à grand-chose. »

« C’est vrai qu’il vaudrait mieux se faire discrets. En fait, nous servons à consommer des choses et à laisser leurs emballages n’importe où. »

« C’est vrai que le lion et la fleur à clochette ne s’embarrassent pas de sacs en matière plastique. »

« Arrêtons de nous conduire comme de sauvages. Nous détruisons petit à petit notre propre nid en attendant de nous détruire nous-mêmes ! »

« Bon… mais moi, je trouve que je prends soin de moi. Je vais au coiffeur, je me tape deux séances de fitness par semaine, je me faire suivre par un médecin… »

« Finalement, on fait tout pour vivre plus longtemps et pour polluer plus longtemps… »

« Allons, allons… nous vivons plus longtemps, mais plus longtemps en bonne santé. Pour ça, rien ne vaut le rire qui est le propre de l’homme comme chacun sait. Votre lion de l’Atlas ou votre fleur à clochettes ne doivent pas se marrer souvent. »

« Vous avez trié vos déchets au lieu de faire le malin ? »

« Mais évidemment ! Je suis un vrai bon citoyen. La nature trouve en moi un véritable allié. »

« Je parie que vos gamins ont chacun un smartphone qui terminera sa vie dans un dépotoir. Vous trouvez ça naturel ? »

« Je ne vais pas leur enseigner de communiquer avec leurs copains par signaux de fumée. »

« Vous vous rendez compte de l’énergie que nous gaspillons. Même le soleil s’épuisera un jour et nous plongera tous dans le noir. »

« Je suis d’accord : nous ne sommes que des misérables petits pollueurs, mais en attendant de mourir pourquoi ne pas s’offrir un peu de bon temps ? »

« La seule manière de s’offrir un peu plus de temps en espérant qu’il soit bon, c’est de respecter la nature. Par exemple, vous pourriez aller à votre boulot à pied ou à la rigueur en vélo. »

« Vous ne voulez plus covoiturer avec moi ? Je ne vais tout de même pas prendre mon vélo et vous charrier sur mon porte-bagage ! Allons, allons ! »

« Covoiturer est un geste responsable, ça … nous pouvons le faire. »

Guy et sa copine

18 mars, 2020

Guy

Vit

Avec sa mie

Dans un lit.

Celle-ci

Nie

Avoir ri.

Elle dit

Que la vie,

C’est pis.

Le temps des cavernes

17 mars, 2020

« Il y a très longtemps les hommes passaient une partie de leur temps à dessiner les scènes de chasse qu’ils vivaient sur les parois de leurs cavernes. »

« Après, il y eut des peintres qui produisirent des scènes d’inspiration religieuse et peu à peu des scènes réalistes. Sans compter les abstraits. »

« Et puis après, il y a eu la sculpture, le cinéma, la littérature, etc… Ce sont toujours des façons de reproduire des scènes que les hommes ont eu dans la tête soit parce qu’ils les ont vécues, soit parce qu’ils les ont imaginées. »

« En gros, ça s’appelle l’art. »

« Si on y réfléchit bien, Georges, les hommes peuvent lutter contre la maladie, les accidents, les bêtes sauvages, etc… La seule chose contre laquelle ils ne peuvent rien, c’est le Temps qui passe. D’où cet instinct qui les pousse à figer sur un support des images pour qu’elles durent. »

« Finement raisonné, Amédée. Mais en plus, il y a le plus souvent une recherche harmonieuse. C’est comme si, les hommes voulaient conserver un passé, mais un passé qui leur plaise. »

« L’art laid reste à inventer quoiqu’il y ait toujours des excentriques qui se plaisent à « faire moche » pour avoir l’air plus malins que les autres. »

« Bref, moi je crois que les vrais artistes cherchent à montrer à la Divinité que nous aussi, on est capable de créer un Monde et même un monde plus pacifique et plus sympa que le réel. »

« Soit dit en passant, la Divinité s’en fiche complètement et continue à n’en faire qu’à sa tête. »

« Si j’ai bien compris notre conversation, la création artistique permet aux Hommes de s’élever au niveau du Créateur. Ne serait-on pas un peu prétentieux ? Bientôt, nous allons vouloir prendre le thé avec Lui. »

« Pire encore : les savants construisent l’intelligence artificielle, ne vont-ils pas nous produire un Dieu artificiel ? Ce serait complet ! »

« Quelle horreur ! Continuons de lutter contre le temps qui passe, mais nous ne cherchons pas à en devenir les Maîtres. »

« Oui, moi je suis ravi d’avoir fait connaissance avec mon arrière-grand-mère à travers un portrait exécuté par un artiste de son époque. Elle a feinté le Temps en pérennisant son image. »

« Aujourd’hui, le problème avec Internet et la télé, c’est que les images se multiplient à des millions d’exemplaires, nos successeurs ne vont pas s’y retrouver. Il est d’autant plus urgent que nous sélectionnions des images de qualité. »

« Je suis d’accord. Moi, je n’ai pas trop envie que mes descendants pensent que je ressemblais aux chanteurs barbus et dépenaillés qu’on voit sur tous les écrans. »

« C’est vrai qu’avec les nouvelles technologies, on a tous envie de se prendre pour des artistes. On a des logiciels qui facilitent le dessin ou la peinture. N’importe qui peut prendre des photos avec son téléphone. Ça devient tentant de se lancer et de se prendre pour un artiste… »

« Finalement, le progrès technique nous ouvre la possibilité de rejoindre nos ancêtres préhistoriques qui ressentaient l’impérieuse nécessité de reproduire des troupeaux de bêtes sauvages… »

« C’est vrai ça ! La boucle est en train de se boucler… »

« Malheureusement, il n’y a pas que l’envie de reproduire les images du monde qui revient, mais aussi les vieux instincts guerriers ou violents. »

L’alphabet de l’abbé

16 mars, 2020

L’abbé

BCBG

Aime

Les BD

Sur CD

Dans son PC

Acheté

Hier.

Il n’est pas athée.

L’homme et la poule

15 mars, 2020

« Je couve mes poussins. Je leur apprends à marcher de manière distinguée, à se nourrir de vermisseaux appétissants, à avoir la frousse du renard. »

« C’est normal. Vous êtes une poule. Vous avez le souci inné de la reproduction de votre espèce. Moi aussi, me direz-vous, en tant qu’être humain, je voudrais que mes gamins deviennent des gens bien à mon image. »

« Il faut les couver. »

« Thérèse me dit que je les couve trop. Je ne vois pas comment je ferais, ils sont toujours sur leurs écrans. »

« C’est vrai que chez les poules, nous ne sommes pas habituées à aller sur Facebook. Finalement, nous connaissons mieux la nature que vous. Pour revenir à vos gamins, vous pouvez au moins leur apprendre à se nettoyer. »

« Si vous croyez que c’est facile de conduire Jonathan dans la salle de bains. Je crois qu’il y a oublié le concept de savon. »

« Et pour manger ? »

« Ce n’est pas mieux. On tourne autour du hamburger et à la rigueur du steak frites. Je ne vous dis pas les dégâts ! »

« Et pour les garder du renard, vous faites comment ? »

« Je ne fais pas. Chaque fois que je leur interdis quelque chose, il se précipite pour le faire. Ils ont une sorte de préférence pour l’interdit. »

« Mon pauvre, vous ne maitrisez pas le destin de votre civilisation. Pour nous, le concept de poule fonctionne à l’identique depuis des millénaires, il suffit de le perpétuer. »

« C’est vrai. Nous, on va vers l’intelligence artificielle. Vous, vous n’avez pas choisi d’aller vers la poule intelligente. Remarquez… ça vaut mieux pour nous. »

« Si c’est pour voir mes poussins passer leurs journées sur des smartphones, vous avez raison : je préfère rester comme on est. »

« En plus, vous faites des œufs, moi je ne suis pas sûr que je fasse quelque chose de consistant dans ma vie. Je travaille dans la pub, alors vous comprenez… »

« C’est vrai que je n’ai pas le souci de vanter le mérite de mes œufs. »

« Et avec le coq, ça se passe bien ? Il ne vous fait pas le coup de la domination masculine. »

« Si un peu, mais si on le laisse faire son malin et si on fait semblant d’admirer son plumage chatoyant, il nous fiche la paix. »

« Votre stratégie est assez habile. Les hommes sont d’une telle prétention ! Moi, je suis obligé d’admirer Thérèse, mais elle ne me fiche pas la paix pour autant ! »

« Finalement, individuellement, vous êtes peut-être plus intelligents. Mais collectivement, ça ne doit pas être drôle tous les jours de vivre dans votre poulailler. »

« On se demande pourquoi on vit plus longtemps que vous. C’est une vraie punition ! »

« Venez donc chez nous, il y a encore une place sur mon perchoir. Les petits seront ravis. »

Rame, rame, rameurs, ramez !

14 mars, 2020

Le ramier

Du ramoneur

Ramène

Un rameau

A Ramona

Qui joue au rami

Avec un ramassis

De rats minables.

Une page de pub

14 mars, 2020

2498

De part en part

13 mars, 2020

Ce partisan

A de la répartie.

Il est de parti pris

Dans son parti.

Il est parti

De la surprise-partie

Pour une garden-partie

A laquelle il participe.

De la vérité, c’est une partie.

1234