Tous connectés

« Vous savez que maintenant, vous devez parler à vos objets puisqu’ils sont tous connectés. »

« Ah bon ? Il ne manquerait plus que ça. »

« Oui, vous dites : ‘Mets-moi de la musique, machin ‘ et il vous met de la musique. Vous n’avez plus besoin d’une chaîne stéréo dont vous n’avez jamais compris le fonctionnement. »

« Ce n’est pas mal, en effet. »

« Vous pouvez lui demander de fermer vos volets, aussi. »

« Et si le volet se coince, il répare ? »

« Non. La, il faut appeler le SAV. Dans les horaires d’ouverture, évidemment. »

« Dans le temps, quand le volet se coinçait, je lui mettais un bon coup de lattes dans les mandibules et ça repartait. »

« Oui, mais non. C’est plus comme ça qu’on fait maintenant. Vous pouvez aussi demander à vos objets de préparer le café du matin. « 

« Et si le paquet de café est vide, est-ce que la cafetière descend en chercher à l’épicerie de la mère Duchmol ? »

« Pour la télé, c’est un progrès, On n’a même plus à manipuler des télécommandes pour changer de chaînes ! Vous dites la chaîne que vous voulez et hop ! La télé comprend ! »

« Avant je pouvais cacher la télécommande à Josiane pour pouvoir mettre les matchs de foot, maintenant si on est obligé de se crier dessus pour choisir le programme, la télé ne va rien comprendre. »

« Sinon, vous pouvez aussi demander à votre robot de vous réciter un poème de Victor Hugo, ça vous cultiverait un peu pendant que vous mettez vos pantoufles. »

« D’accord, je vais m’acheter un aspirateur connecté. Vous croyez qu’il va monter les escaliers si je lui demande poliment ? »

« Ça m’étonnerait un peu, mais les sud-coréens son très inventifs. »

« Et pour régler mes factures, je fais comment ? Il y a un robot qui paie tout ? »

« Non, ça c’est le rôle des prélèvements automatiques. Vous réglez toutes vos factures comme ça. Vous ne vous occupez de rien et comme ça vous êtes à découvert à la fin du mois. »

« Mon banquier, il est robotisé aussi ? »

Laisser un commentaire