Archive pour le 6 juin, 2019

Le vendeur de bruits

6 juin, 2019

« Le mugissement continu du vent dans les peupliers qui bordent la rivière m’épuise les nerfs. »

« Et le vrombissement continu des voitures sur le boulevard ? »

« Je ne supporte plus. »

« Je peux vous mettre un silence de cathédrale si vous voulez ! »

« Je n’aime pas non plus un long silence, c’est angoissant. Vous ne trouvez pas ? Pour bien faire, j’aimerais un bruit doux qui revienne de temps à autre. »

« Et pourquoi pas de la musique ? »

« Si vous comptez me faire écouter Patrick Bruel toute la journée, je préfère encore le vent dans les feuillages. »

« Je pensais plutôt à la symphonie n°41 de Mozart. »

« C’est un peu violent pour moi, je préfèrerais quelque chose de plus doux. »

« J’ai le murmure de l’eau claire qui jaillit de la montagne. »

« Celle qui glougloute gaiement ? Toute la journée ? … »

« Pour faire diversion, on peut insérer de la variété. Vers 17 heures, je vous programme le tintement du troupeau de chèvres qui rejoint l’étable. »

« Ah ! Ça commence à ressembler à quelque chose ! Je pourrais avoir aussi le jappement des chiens et le sifflotement de la bergère ? »

« Monsieur est exigeant ! »

« Oui, dans le même pack, je voudrais le chuintement régulier de la vague qui vient se briser sur la plage. »

« Il vous faut le cri affamé de la mouette qui cherche sa pitance ? »

« Non, ça m’agace l’oreille et ça va me donner faim ! Par contre si vous aviez le bruit frissonnant et menaçant de l’orage qui s’annonce à l’horizon, je ne dis pas non ! »

« En promotion, j’ai le moteur d’un Boeing 747 au décollage, ça ne vous intéresse pas, par hasard ? Pour faire fuir les importuns, c’est le must ! »

« Non, j’ai ce qu’il faut : un concert de cor de chasse absolument inaudible ! Je vous remercie, monsieur le vendeur de bruits. »