Archive pour le 2 juin, 2019

Les choses inutiles

2 juin, 2019

« Qu’est-ce que vous faites ? »

« Je découpe une feuille de papier. »

« A quoi ça sert ? »

« A rien ! A bas le règne de l’utilité ! Vive les choses qui ne servent à rien ! Vive tout ce qui n’a pas de sens ! »

« Eh ben… avec vous, on est mal barré. »

« Vous avez remarqué ? Quand vous coupez votre feuille en deux un très grand nombre de fois, il arrive un moment où vous ne pouvez plus le faire car le morceau est tellement petit qu’il disparait. »

« C’est fascinant. »

« Ah ! Vous voyez que ça sert à quelque chose ! Découper à l’infini une feuille de papier, ça sert à vous étonner ! »

« A quoi sert de s’étonner ? »

« Ne me dites pas que ça ne sert à rien de s’étonner. On apprend toujours quand on s’étonne. Par exemple, en découpant à l’infini une feuille de papier, je viens de vous donner une approche du néant. »

« Effectivement, je n’avais jamais vu le néant comme ça. D’ailleurs, je n’ai jamais vu le néant. Je ne comprends pas comment ça a pu échapper à mon éducation. »

« Et puis, on ne sait jamais, c’est en faisant n’importe quoi qu’on a découvert de grandes choses comme la tarte Tatin. Il a suffi qu’une des sœurs Tatin renverse sa tarte par mégarde. »

« Si je comprends bien, vous découpez du papier pour découvrir des choses extravagantes. »

« Avoir les mains occupées, ça aide aussi à se concentrer : par exemple vous, vous triturez un trombone entre vos doigts, c’est aussi nul que de découper une feuille de papier, pour ne pas dire plus. Il y en a d’autres qui ne peuvent s’empêcher de tripoter leur trousseau de clés. »

« C’est vrai, on se demande pourquoi on a un besoin compulsif de triturer des trucs. »

« Je ne sais pas. C’est comme si on était étonné d’avoir des mains alors on se dépêche de les occuper pour justifier leur existence. »