Archive pour le 17 mars, 2019

Revoilà le corbeau et le renard !

17 mars, 2019

« N’hésitez pas à parler avec moi, je sais me mettre à votre portée. »

« Vous êtes bien complaisant, monsieur. »

« C’est normal ! Quand on a mon niveau de culture, il faut être assez intelligent pour parler avec tout le monde. »

« Voilà qui révèle une belle hauteur de vue ! »

« Je vous en prie ! Pas tant de compliments ! Je parle avec vous parce qu’on ne sait jamais : vous pourriez m’apprendre quelque chose. »

« Moi ? Ce serait bien de l’outrecuidance de ma part, vos connaissances sont tellement larges. »

« C’est vrai que je domine toutes sortes de sujets. Je sais parler économie, peinture, littérature, politique… »

« J’admire ! Moi, je sais parler foot, bière, programmes de télé, gigot à l’ail, et à la rigueur, je dis bien : à la rigueur… tondeuse à gazon ! »

« Mais c’est très intéressant les tondeuses à gazon. C’est bien dommage que je sois en appartement, sinon je vous donnerais quelques tuyaux ! »

« Je n’en doute pas tant est grande votre capacité d’écoute et d’adaptation. »

« A part ça, vous faites souvent vos courses ici ? »

« Non, c’est pour une clientèle huppée, je n’ai pas votre niveau de revenu et votre capital de notoriété. »

« Il est vrai que je suis très connu. C’est pour ça que je porte des lunettes noires et un cache-nez ! »

« Vous avez bien fait. Vous pourriez être abordé par des importuns. Je vous ai reconnu à votre port de tête altier. »

« Ah bon ? Vous trouvez ? Et ma démarche vous la trouvez comment ? »

« Vous poussez votre caddy avec une certaine classe, il faut bien le dire. Et puis votre façon de tendre la main pour attraper un paquet de nouilles est assez sexy. »

« Vous êtes trop aimable. Et vous-même qu’achetez-vous ? »

« J’étais entré pour acheter mon camembert habituel, mais il n’y en avait plus. Que vois-je ? Vous avez la dernière boite dans votre caddy. Hop ! Non, non ! Vous êtes fou, il ne faut pas me l’offrir ! Enfin ! J’accepte, je reconnais bien là votre immense générosité. »