Archive pour le 14 février, 2019

Tout flatteur vit aux dépens…

14 février, 2019

« Si vous pouviez arrêter de me flatter. C’est extrêmement gênant. Je ne suis qu’un être humain, après tout. »

« Qu’y puis-je , monsieur le directeur? J’admire votre talent et votre intelligence. En plus, vous êtes d’une grande modestie. »

« Vous pourriez peut-être m’admirer en silence. »

« Qu’est-ce que je vais dire de vous quand on en parle ? Je ne peux tout de même pas dire que vous êtes un gros nullard. »

« Non, mais vous pourriez faire allusion à mes compétences de manière fine et discrète. Dites par exemple que je suis un homme de qualité. »

« Euh, je veux bien, mais ça ne veut rien dire. »

« C’est vrai, mais en langage codé, ça veut dire que j’ai beaucoup de qualités mais que, par dignité, on ne s’attarde pas trop sur tous mes talents. »

« Bon d’accord, mais je suis frustré. Comment pourrais-je faire savoir tout le bien que je pense de vous ?»

« Je vous autorise aussi à dire que je suis un homme de bon conseil en allumant une petite lueur admirative dans le coin de votre œil droit. Ça ira comme ça ? »

« Je préfère vous flatter, c’est quand même plus facile. Si on ne peut même plus parler des personnalités fascinantes quand on en rencontre une, le monde va devenir bien triste. »

« Ah bon ? Vous me trouvez fascinant ! Je n’avais pas vu ça comme ça, mais enfin pourquoi pas ? »

« Je peux même vous trouver charismatique, si ça vous arrange. »

« C’est peut-être un peu beaucoup. Dans le domaine de la flatterie, il y a des niveaux à respecter. Vous êtes déjà au niveau 7 sur 10. Sachez rester à votre place. A part le renard de la fable, personne n’a 10 sur 10. »

« Je vous signale quand même que Dugenou est passé au niveau 8 sur 10 sans votre autorisation. Il dit partout qu’un directeur de votre stature a un grand destin national. »

« Ah bon ? Dugenou dit ça ? »

« Oui, il se figure qu’il attire sur lui votre attention en vue d’une promotion. Mais je suis sûr qu’avec un homme intègre comme vous, ça ne marchera pas ! »