Archive pour le 8 janvier, 2019

Les regards

8 janvier, 2019

« Votre regard en dit long. »

« Ça m’étonnerait, mademoiselle. J’ai un regard absent : je ne vois pas comment il pourrait s’exprimer puisqu’il n’est pas là. »

« Ne mentez pas, vous me déshabillez du regard ! »

« Pas du tout. J’ai le regard en biais, je ne peux donc pas vous regarder. J’observe votre voisine. »

« Vous le faites d’un regard concupiscent : ça ne s’arrange pas. Je vais lui dire de vous foudroyer de son regard à elle. »

« Vous êtes jalouse parce qu’elle, elle a le regard qui pétille. »

« C’est parce qu’elle ne vous a pas encore vu. »

« Si, elle m’a adressé un regard troublé et troublant ! »

« Pas du tout, il était d’abord légèrement ébahi et puis après, je crois qu’elle a regardé le mec qui est derrière vous qui lui a un regard espiègle. »

« Bon, ce serait plus simple si nos regards respectifs se croisaient. Comment voulez-vous que je vous regarde ? »

« Pour commencer de manière admirative si ça ne vous dérange pas. Pour le moment vos yeux sont éteints. Il faudrait les allumer.»

« Avant ça, permettez que je vous parcours du regard. »

« Eh voilà, ça recommence vous m’observez avec un petit air libidineux, appuyé par un sourire en coin. »

« Vous êtes pénible. Echangez donc un regard avec votre copine, vous verrez qu’elle me lance un regard fasciné. »

« Vous prenez vos désirs pour des réalités. Josiane a l’air médusé. Elle a toujours eu le regard vitreux. En plus, elle a oublié ses lunettes. »

« Je vous assure qu’elle a un regard complice qui s’attarde sur ma silhouette. »

« Pas du tout, elle a un regard fuyant. Il vient de se barrer. »

« Bon, puisque c’est comme ça, je vous fais un regard distant. Si vous n’êtes pas plus aimable, je vais passer au regard hautain. »

« Et paf ! Prenez donc mon regard appuyé entre les deux yeux ! »

« Aïe ! Je n’avais pas remarqué cette lueur ensorcelante dans vos deux iris. »