Fais-moi rêver !

« Je vous trouve ordinaire. Finalement, vous êtes comme tout le monde. Ce n’est guère intéressant ! »

« Si je comprends bien, pour vous intéresser, il faut être dans l’excès. Je m’excuse de ne pas picoler tous les samedis soir. »

« Il ne s’agit pas d’être ivrogne, il s’agit de présenter une originalité. Je ne sais pas, moi… Aller au boulot à dos de chameau… Faire du ski en Ouzbékistan… »

« Vous vous trouvez originale vous… Comme toutes les filles, il faut faire n’importe quoi pour vous séduire. Moi, j’ai envie de rencontrer quelqu’un qui aime la normalité. »

« C’est très ennuyeux, la normalité. Vous allez au boulot, vous rentrez crevé, vous dites que vous êtes crevé, repas, un bout de télé, dodo… « 

« Peut-être, mais les gens normaux sont les plus nombreux. Donc si j’ai tort, nous sommes plus de 60 millions de français à avoir tort ! »

« Les 6 millions restant s’ennuient. »

« Et si je mets un chapeau comme Harrison Ford dans « A la recherche de l’arche perdue », ça pourrait être original, non ? »

« C’est un début, mais ce n’est pas assez. »

« Je pourrais apprendre par cœur le récital de Francis Cabrel et le chanter à tue-tête en entrant chez le boucher. »

« C’est-à-dire que j’ai bonne réputation chez les commerçants de mon quartier. J’aurais du mal à changer de boucher. »

« Bon, alors je vais écrire un livre d’un érotisme torride sur notre relation. »

« Papa et Maman ne le supporteront pas. Restons corrects. »

« Alors, il faut être original sans déranger personne pour vous intéresser ? »

« Voilà, je voudrais que vous soyez audacieux dans les limites de la normalité. »

« Votre truc commence à être compliqué. Donnez-moi un exemple. »

« Par exemple, allons aux Etats- Unis. »

« Tout le monde va aux Etats-Unis. »

« Oui, mais dans l’imaginaire européen, c’est encore une aventure. Un pays de tous les possibles. Les cow-boys, les buildings de New-York, les fortunes en dollars, les grands espaces, Mark Zuckerberg… Vous voyez le truc, quoi… »

« Evidemment, je m’excuse de ne pas avoir inventé Facebook et de trouver que les paysages de l’Aveyron sont très exaltants. »

« Pffff… J’espère qu’il n’y aura pas trop de circulation sur l’autoroute. »

Laisser un commentaire