Archive pour le 15 mars, 2018

Les inintéressants

15 mars, 2018

« Je vais organiser une grande parade. »

« Ah bon ? Vous vous trouvez intéressant au point de défiler dans les rues ? »

« Non. Justement, ce sera la parade des gens inintéressants. »

« Sérieusement, vous pensez avoir beaucoup de spectateurs ? »

« Oui, parce que nous, les gens sans intérêt, nous sommes les plus nombreux. Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas nous montrer. »

« Je crois qu’’il faut s’entendre sur le concept. Qui sont les gens inintéressants ? »

« Ce sont ceux qui passent leur temps entre le bureau, la table familiale, la télé, les sorties chez belle-maman le dimanche et qui recommencent la semaine suivante. »

« En quelque sorte, vous vous moquez du monde ? »

« Pas du tout ! Au contraire, ce sont des gens courageux qui luttent pour survivre malgré leur pauvreté culturelle. Il faut les mettre sur le devant de la scène. »

« Qu’est-ce qu’il y aura dans votre parade ? »

« Par exemple un char qui reconstitue la vie au bureau avec un chef qui simule l’autorité et des figurants qui baissent la tête. Il faudra simplement éviter que celui qui joue le chef soit lapidé par la foule. »

« Il y aura des majorettes ? »

« Oui, mais alors des majorettes du pauvre. Celles qui ratent systématiquement leur lancer de bâton ou qui le prennent sur la figure. Pendant que j’y suis, on aura aussi une fanfare qui joue très mal. »

« Les spectateurs vont rire. »

« J’espère bien. Il s’agit de marquer les essprits. Il faut que les gens simples trouvent leur place au sein de la société au lieu de vivre par procuration en admirant les vedettes. »

« Ne craignez-vous pas de donner à voir une société où les gens manquent complètement d’ambition ? Si c’est pour exhiber des employés aux assurances en pleine action bureaucratique, admettez que ce n’est guère motivant pour les jeunes ! »

« Justement, nous leur montrerons de visu ce qui se passera pour eux s’ils ne travaillent pas bien à l’école. En fin de cortège, nous aurons un char qui montrera des gens de Pôle Emploi en pleine action. On pourra leur lancer des confettis. »

« Vous ne m’ôterez pas de l’idée que c’est un peu glauque comme idée. »

« Seuls les humoristes comprendront. Il faut avoir beaucoup d’humour pour accepter que la médiocrité de sa propre vie soit mise en scène et montrée.  J’espère que vous serez aux premiers rangs, vous ne me paraissez pas très intéressant. »

« Il y aura une reine de beauté ? »