On sait tout !

« Moi, j’aime bien observer sans être vu. »

« En gros, ça s’appelle espionner ! Ce n’est pas très bien ! »

« Ah bon ? C’est un peu indiscret ? »

« Pas un peu. Beaucoup. »

« Je vous ferais remarquer qu’avec les nouvelles technologies, on peut facilement savoir ce que vous faites, qui vous êtes, qui vous fréquentez ! »

« C’est vrai ! Mais qu’est-ce que vous voulez que ça me fasse que le monde entier sache que je vais chez ma belle-mère tous les dimanches ? »

« Vous pourriez ouvrir une espèce de forum pour que les américains ou les lapons vous plaignent. Sur votre site, vous pourriez aussi constituer une bibliothèque de bonnes astuces pour échapper à la visite obligatoire chez belle-maman. »

« Bonne idée ! Voilà qui pourrait me rapporter un peu d’argent. »

« C’est vrai que vous en avez besoin, j’ai consulté votre compte en banque sur Internet, ce n’est pas la gloire. »

« Parce que vous pouvez aussi consulter mes comptes ? »

« Tout à fait. Je peux aussi vous dire que la semaine dernière vous étiez en stage à Marrakech. Enfin, c’est ce que vous avez raconté à votre femme, parce que d’après votre carte bancaire, vous avez déjeuné à Brive-la-Gaillarde, probablement à deux. Petit coquin, va ! »

« Bref, tout le monde m’espionne. »

« Oui, c’est comme ça, maintenant. Je ne vous dis pas avec les procédés de géolocalisation ! Je sais très bien où vous êtes allé samedi soir. Polisson, va ! »

« Et le respect de la vie privée ? »

« Aujourd’hui, vous devez être transparent, sinon vous êtes un être secret, cachottier donc suspect. »

« Suspect de quoi ? »

« Je n’en sais rien. Mais si vous êtes suspect, on ne peut pas vous faire confiance. Donc personne ne vous offrira un emploi. Conséquence : chômage, pauvreté, etc… Vous voyez où ça peut vous emmener. Quand vous serez SDF, je vous apporterai une couverture. »

« Donc, il faut être transparent. Est-ce que ça ne s’appelle pas un régime un peu totalitaire ? »

« Tout de suite les mots qui fâchent. Ce n’est pas totalitaire. Simplement, pour votre bien, la société doit connaitre votre situation financière, matrimoniale (l’officiel et l’autre), vos goûts culinaires, vos destinations de vacances, vos lectures, vos chanteurs préfères, l’équipe de foot de vos rêves, et évidemment, la taille de vos sous-vêtements et de vos chaussettes…. Bref, on s’occupe de vous, c’est sympa, vous ne trouvez pas ? »

Laisser un commentaire