Archive pour le 27 août, 2017

Des vraies bêtes !

27 août, 2017

« Nous sommes tous bêtes. »

« C’est vrai qu’il y a dans chaque être humain, une bonne couche de bêtise. De nombreux publicitaires l’ont déjà remarqué. »

« Le plus remarquable, c’est que nous avons tous besoin de cultiver notre couche de bêtise. »

« Exemple de bêtise : nous regardons les émissions de télé réalité alors que tout le monde sait qu’elles sont complètement nulles. »

« Ou alors nous regardons des émissions dans lesquelles un tas de gens connus rigolent, en espérant rigoler nous-même. »

« On peut très bien satisfaire son coefficient de bêtise sans regarder la télé. On peut aller au stade pour hurler sur 22 types qui se disputent un ballon. »

« Ceux qui sont payés très cher pour nous permettre de brailler comme des imbéciles dans les tribunes ? »

« Eux-mêmes. Mais on peut aussi descendre dans la rue pendant la nuit de la Saint-Sylvestre pour hurler ‘bonne année !’. C’est aussi assez nul. »

« Il y a aussi beaucoup d’autres façons de savourer sa bêtise. Traverser la rue en courant, si possible en dehors des clous, en faisant le pari que les automobilistes se débrouilleront pour nous éviter. »

« Moi, j’aime bien partir dans le Midi pour prendre mes vacances. Le 14 juillet, c’est encore mieux. On est sûr d’arriver complètement crevés. »

« Ce n’est pas mal comme ânerie. Moi j’aime bien dire n’importe quoi, pour pouvoir être bête tranquillement. Par exemple : la vérité sort de la bouche des enfants. »

« En matière d’idées reçues, il y a le choix. Mais il y a encore plus fort pour arriver à être très bête. Par exemple, téléphoner à son opérateur téléphonique en espérant tomber directement sur une voix humaine qui vous répondra intelligemment, au lieu d’attendre une demi-heure en écoutant de la musique. »

« Effectivement, c’est intéressant. On peut aussi devenir complètement idiot en espérant qu’un français va gagner le Tour de France, cette année. »

« Moi, j’aime bien être bête en faisant exprès de ne pas remarquer qu’un commerçant vend un objet 9,99 euros pour que je sois heureux de ne pas payer un prix à deux chiffres. Je sens tout de suite que je ne suis pas pris pour un imbécile. »

« Dans le domaine économique, les occasions de bien gérer sa bêtise sont nombreuses. Par exemple, moi je suis ravi que ma banque me verse des intérêts positifs sur mon argent placé. Evidemment, je ne regarde pas les frais de gestion qu’elle me pique. Allons, allons. »

« J’adore aussi l’idée de payer un abonnement annuel très cher à ma salle de sport pour ne plus y aller après le 30 septembre. « 

« Là, c’est fort ! Payer pour avoir l’impression de faire du sport ! On pourrait aussi payer un concessionnaire automobile pour avoir l’impression de conduire une de ses voitures de sport! »