Archive pour le 1 août, 2017

Un bof content de lui !

1 août, 2017

« Quand Josiane n’est pas là, je vais au club de strip-tease. »

« Ce n’est pas très correct. »

« Et en plus, je regarde les filles de l’air d’un bovin libidineux. »

« Je suppose que vous n’êtes pas tout seul dans ce cas. »

« Je fais partie des 70 % de français qui paient une cotisation dans un club de sport sans jamais y mettre les pieds. »

« Voilà qui explique votre embonpoint… »

« … que j’entretiens en picolant de la bière, chaque fois que je suis avec les copains. Sans aucune retenue, ni honte. »

« Alcoolique en plus ? »

« Je vais me coucher à 9 heures du soir parce que je suis tout le temps fatigué. Au lit, je ronfle de manière sonore. »

« C’est Josiane qui doit être contente. »

« Au boulot, je ne fais rien, tout en prenant des airs surbookés comme tout le monde. »

« Vous allez finir par vous faire prendre ! »

« Non, il y a toujours moyen de détourner les reproches sur quelqu’un d’autre. Les gens du service informatique, par exemple. Quand quelque chose ne marche pas, il suffit de dire que c’est de la faute de l’informatique. »

« Joli principe. Et pour les vacances ?»

« J’emmène Josiane, toujours dans le même hôtel à Palavas-les-Flots. Il y a de la bière et on peut suivre le Tour de France. »

« Vous avez une vie passionnante. Vous ne vous ennuyez pas vous-même ? Vous n’avez pas un hobby ? Une passion ? »

« J’avais bien commencé une collection de boîtes de camembert, mais Josiane en a eu marre du camembert. »

« Et vos copains, qu’est-ce qu’ils en pensent ? »

« Ils sont tous taillés sur le même modèle. D’ailleurs dès que l’un d’eux trouve une activité épanouissante, tout le monde le fuit. »

« C’est pourtant intéressant de s’épanouir dans quelque chose. »

« Ce serait terriblement ennuyeux pour les autres, je ne parlerai plus que de ma passion »

« Vous ne croyez pas que vous ennuyez déjà les autres ? »

« Non. Les gens qui me trouvent ennuyeux, je leur jette un regard plein d’autosatisfaction qui les énerve encore plus. »