Revenir

« Moi, je reviens de Los Angeles. »

« Et moi, je reviens de Montélimar. »

« C’est nettement moins bien, il faut revenir des States pour avoir l’air de quelque chose. Montélimar, pff… ET pourquoi pas de Brive-la-Gaillarde ? »

« Justement, j’y ai fait un petit détour en revenant. »

« Aucun intérêt. Il faut revenir d’un séjour à L.A. pour avoir de la classe, à l’extrême rigueur un retour de New-York est admis. »

« Et qu’est-ce que vous avez fait à Los Angeles ? »

« Rien. J’y suis allé pour en revenir. »

« Voilà qui fait cher le snobisme. »

« Remarquez, j’ai rencontré des gens extraordinaires : le douanier à l’aéroport, le chauffeur de taxi très pittoresque, le mendiant qui m’a agressé dans la rue … »

« Bon, alors vous allez y retourner ? »

« Pour le moment j’ai d’autres projets encore plus snobs. »

« Le Lavandou en plein mois d’août ? Vous pourriez y rencontrer beaucoup de personnages très typiques. Il faut aimer le style franchouillard évidemment. »

« Vous galégez ! Je pense à un séjour traditionnel en yourte avec les cavaliers mongols. Quelle civilisation ! Ce qui m’embête un peu, c’est qu’ils n’ont pas le réseau là-bas. »

« C’est ennuyeux ! »

« J’avais songé aussi à la Colombie, mais avec les trafiquants, je ne suis pas sûr de revenir et surtout de pouvoir dire que j’en reviens. »

« Il y a aussi le Pôle Nord. Aller au Pôle Nord et en revenir avec un visage complètement cramé, ça vous classe, non ? »

« Non, j’ai la peau délicate. »

« Bon, il vous reste le Portugal ou l’Afrique du nord. »

« Euh… sûrement pas, ça c’est pour les touristes bourgeois qui veulent se donner l’air de voyager, mais s’en aller trop loin quand même. Moi, je suis un aventurier. D’ailleurs, vous n’avez pas eu l’air d’admirer le fait que je reviens de Los Angeles. »

« Si, si, j’admire… Evidemment vous parlez anglais ? »

« Quel rapport ? Non, les français sont tellement aimés à l’étranger qu’on passe sur leurs nullités en langues étrangères. »

« Bon, mais quand même… Vous avez vu qu’en France, il y a des douaniers, des chauffeurs de taxis et des SDF comme à Los Angeles ? »

Laisser un commentaire