Il faudrait appeler les pompiers

Ce feu-follet

Après le cessez-le-feu

Et le couvre-feu

Reste dans son foyer

Au coin du feu.

Mais c’est un feu de paille,

Car c’est une tête-brulée

Qui déclare sa flamme

A brûle-pourpoint

Au premier coup de foudre.

Laisser un commentaire