Archive pour le 9 mai, 2017

Tous des gamins !

9 mai, 2017

« J’en ai marre d’être infantilisé. »

« Comment ça ? »

« On nous raconte n’importe quoi et en plus, on nous explique la vie d’une manière odieusement simpliste. La guerre, c’est mal. La pauvreté, c’est mal. C’est mal, mais ça existe, et on ne nous dit jamais pourquoi ça existe. C’est mal, c’est tout. »

« Vous exagérez ! »

« Pas du tout ! C’est à la télé qu’ils sont les plus forts pour nous traiter comme des gamins. Il faut voir comment on nous annonce les vacances avec la mine gourmande des parents qui récompensent leur progéniture… »

« On ne va pas vous dire que c’est les vacances avec une tête d’enterrement ! »

« Et la météo ? Vous avez vu la météo ! Quand il va faire beau, Miss Météo vous le dit avec une mine sucrée, comme si elle nous offrait une friandise. »

« Euh… C’est agréable non ? »

« Non, pas tellement. Je suis assez grand pour savoir si le fait qu’il fasse soleil demain me fait plaisir ou non. »

« Bon, d’accord ! A tous les âges, la télé fascine. Il est normal que vous vous sentiez un peu déresponsabilisé. »

« Et les journaux ? Vous avez vu les journaux ? A longueur de colonnes on vous expose les secrets de beauté de Machine ou de Truc. Non mais, qu’est-ce qu’on en a à faire de leur crème antirides ou raffermissantes, je vous le demande ? »

« C’est du marketing, il faut bien vendre des produits de para-pharmacie. »

« Et vous avez vu qu’on vous explique aussi comment draguer cet été ? »

« Et alors ? »

« Chaque fois que j’applique leurs méthodes, je me ramasse. Après tout, je drague comme je veux, je n’ai pas besoin d’être chaperonné comme un débutant. »

« Et au bureau, vous vous exprimez en tant qu’adulte ? »

« C’est le même processus. Le chef prend un air condescendant pour nous offrir de temps en temps un petit coup à boire afin de s’assurer de notre bonne humeur à son égard. On a vraiment l’impression de l’instituteur qui accorde une récréation supplémentaire à ses gamins ! »

« Pourtant au moment des élections, vous vous exprimez comme un citoyen responsable et adulte. On ne vous considère plus comme un enfant. »

« Vous plaisantez ! On vous demande votre avis tous les 5 ans. Au soir des élections, les politiciens vous remercient, ils vous mettent à la porte, et ils vous prient de revenir dans 5 ans. Pendant ce temps, c’est eux, les gens sérieux qui vont s’occuper de vos affaires ! »