Archive pour le 7 mai, 2017

Le moyen

7 mai, 2017

« Je suis moyen. »

« Comment ça, moyen ? »

« Dès l’école, j’étais moyen. Je me tirais de mes examens avec une petite moyenne, sans plus. »

« Et plus tard ? »

« Plus tard, ça ne s’est pas arrangé. J’ai rencontré des gens nettement plus brillants que moi. Heureusement, j’ai connu aussi des nullards. »

« Mais vous pourriez progresser ! »

« Non. Je suis moyen, ça correspond à mon niveau intrinsèque en toute chose. Remarquez que je n’en souffre pas. Statistiquement, nous, les moyens nous sommes les plus nombreux. Il n’y a donc pas de quoi avoir honte. »

« Oui, mais enfin, vous vous distinguez bien par quelque chose ! »

« Non, mon nom est Martin, c’est le plus couru en France. Ma taille et mon poids sont dans la moyenne. Ma physionomie est banale. D’ailleurs, quand je sors dans la rue, j’ai souvent l’impression de me croiser. »

« D’accord, mais votre famille – per exemple – elle vous distingue ! »

« Mal ! Ma femme n’a pas encore compris que j’étais un moyen.  J’évite de le lui dire, elle pourrait mal le prendre. »

« Et vos gamins ? »

« Je pense que je leur ai transmis ma qualité de moyen. Quand ils ont fini de téléphoner aux copains, il disent « c’est clair », « c’est un truc de ouf »… Cette sorte d’interjections… Tous les gamins font ça ! »

« Et vos convictions politiques, elles sont comment ? »

« Très centristes évidemment. Il ne faut pas compter sur moi pour aller dans les extrêmes. »

« Tout cela est très banal, pas très intéressant, quoi ! »

« Vous êtes extraordinaire. Pour vous intéresser, il faut absolument présenter une anomalie. Mais il y a de la dignité à être moyen. Moi, au moins, je ne prends pas pour un être supérieur. D’ailleurs, j’aurais du mal puisque je suis moyen. »

« Si personne ne s’intéresse à vous, vous devez avoir des problèmes existentiels ? »

« Pas plus que la moyenne ! »

« Ah ! Si j’ai trouvé quelque chose qui vous distingue. Vous êtes le premier moyen à reconnaître que vous êtes moyen, de manière tout à fait décontractée en plus ! »

« Ah ? Oui, c’est vrai sur ce plan là, je ne suis pas moyen. »