Retards

« Je suis en retard, je vous prie de m’excuser. »

« Ce n’est pas grave, nous avons commencé sans vous. »

« Comment avez-vous fait pour commencer sans moi, alors que nous ne sommes que tous les deux au rendez-vous ? »

« Je m’en fous. Moi, j’ai dit ce que j’avais à vous dire. »

« Oui, mais je n’étais pas là pour l’entendre. »

« Pas de souci, vous allez pouvoir me répondre, mais je dois vous quitter, j’ai un autre rendez-vous auquel je n’ai pas l’intention d’arriver en retard. »

« Vous êtes conscient que pour un vrai dialogue, il faut être deux, de manière à pouvoir interclasser nos répliques respectives. »

« Bin… Oui, notre dialogue va être constitué de deux longues répliques qui vont s’interclasser naturellement. L’avantage, c’est que nous ne parlerons pas en même temps comme dans la plupart des réunions d’affaire. »

« Nous pourrions fixer un autre rendez-vous auquel je ne serai pas en retard pour échanger nos points de vue ? »

« Oui, lundi prochain 9 heures, mais j’arriverai en retard, vous pourrez commencer sans moi. »

« Surement pas. Je tiens à entendre ce que vous avez à me dire. Alors disons plutôt 9 heures 30. »

« Je serai en retard aussi. »

« Bon, je vais ruser. Je vais fixer un horaire officiel à 9 heures 30. Vous aurez le droit d’être en retard puisque, pour nous, le vrai rendez-vous sera à 10 heures. »

« Voilà qui me semble cohérent. Nous sommes les gens les plus importants pour notre rendez-vous, il est normal que nous fassions notre entrée en scène un peu plus tard. »

« Mais j’y pense : qui va parler entre 9 heures 30 et 10 heures ? »

« Moi, je vais envoyer Dugenou, il dira n’importe quoi comme d’habitude, ça permettra d’attendre 10 heures. »

« De mon côté, je pourrais envoyer Dutruc, mais il arrive toujours en retard. S’il arrive à dix heures, ça va mettre en retard notre réunion, et le temps que Dugenou lui répète ce qu’il a dit, je serai obligé de partir puisque j’ai un autre rendez-vous à 11 heures auquel je ne compte pas arriver en retard. »

« Vous êtes au courant que nous parlons depuis un quart d’heure et que nous ne sommes encore rien dit ? »

« Dans les réunions officielles, c’est fréquent. Les monologues se juxtaposent sans se rencontrer et tout le monde est content d’avoir pu placer le sien. Nous au moins, nous n’avons pas fait semblant de nous écouter. »

« C’est vrai. Mon retard est honnête. Finalement, ce n’est pas la peine d’envoyer Dutruc. S’il entre en dialogue avec Dugenou, ils pourraient construire tous les deux un dialogue constructif. »

« Ce serait dangereux, en effet. Restons entre gens sérieux. »

Laisser un commentaire