En direct du stade de France

Le commentateur sportif vient de s’étrangler de joie. La France a marqué un but !

-          Quel joli but, n’est-ce pas Damien Dugenou, notre consultant ?

-          Oui, Raymond, très joli but qui va mettre de la confiance dans l’équipe. Les spectateurs ont l’air très contents.

Après cet avis technique de Damien Dugenou, arrière gauche remplaçant dans l’équipe de France de 1954, la partie reprend.

-          Ce serait bien d’arriver à la mi-temps avec cet avantage, dit le commentateur, n’est-ce pas Damien , vous qui connaissez bien le problème ?

-          Oui, ce serait bien, Raymond. Mais nos adversaires l’entendent-ils de cette oreille ?

Sûrement pas, nos adversaires se déchaînent et taclent les français à qui mieux mieux. L’avant-centre des bleus reste à terre.

-          Oooooh, mais c’est une véritable agression, dit le commentateur. Et que décide l’arbitre ? Rien ! Qu’en pensez-vous, Damien ?

-          En effet, Raymond il y avait une grosse faute sur notre joueur. D’ailleurs, il n’y a qu’à voir le ralenti.

-          En effet, vous avez raison, Damien, on le voit bien sous cet angle-là !

-          C’est la mi-temps ! L’arbitre renvoie les équipes aux vestiaires. Nous allons débriefer cette première mi-temps avec nos spécialistes. N’est-ce pas Damien ?

-          Tout à fait, Raymond !

Alors, messieurs, cette première période, comment la ressentez-vous ? Jean Dumollard, votre avis ?

-          En effet, Raymond, on peut noter que nous avons marqué un joli but.

-          Et qu’est-ce qui va falloir faire pour l’emporter, selon vous ?

-          Marquer plus de buts que l’autre équipe, Raymond.

-          Un autre avis, Damien ?

-          Oui j’ajouterais que nous sommes bien en place, Raymond.

-          Ah mais, voilà les équipes entrent à nouveau sur le terrain !  C’est parti pour cette seconde mi-temps.

Un shoot des français passe à vingt mètres à côté des buts adverses.

-          Voilà une très belle tentative de Jérémy Dubigniou qui va donner confiance à l’équipe, n’est-ce pas Damien ?

-          Sans aucun doute, Raymond. Mais elle est complètement ratée.

-          Mais que vois-je ? Nos adversaires marquent un but et nous remontent au score.

-          Tout à fait Raymond !

-          La seconde mi-temps ne ressemble pas du tout à la première. Nos adversaires sont plus agressifs sur le porteur. Ils ne nous laissent pas le temps de poser notre jeu.

-          Le coach a dû les remobiliser à la mi-temps, Raymond.

-          L’arbitre siffle la fin de la rencontre !

-          Voilà un match nul, qui vaut bien une victoire, n’est-ce pas Damien, vous qui connaissez bien le sujet ?

Laisser un commentaire