Archive pour le 11 septembre, 2016

Une vraie vedette

11 septembre, 2016

« J’aurais besoin d’un metteur en scène. »

« Pour quoi faire ? »

« Ce serait un type qui me suivrait partout et qui me mettrait dans la posture qui me valorise le mieux ou bien qui me dirait ce que je dois dire pour avoir l’air brillant en société. »

« Vous ne pouvez pas vous en tirer tout seul ? »

« Si peut-être, mais quand on regarde les films de Delon ou de Belmondo, il y a des moyens d’améliorer mon image. »

« Par exemple ? »

« Quand Belmondo ou Delon arrivent quelque part en voiture, il y a toujours de la place pour se garer en souplesse. Moi, il faut toujours que je fasse dix tours de pâté de maison pour finir par un créneau poussif et pas très sexy. »

« Et votre metteur en scène, qu’est-ce qu’il y peut ? »

« Il se débrouille pour dégager le trottoir et me faire arriver dans une bagnole sport. Et bien entendu, il met sur le trottoir trois ou quatre jolies femmes admiratives de mon arrivée. »

« C’est tout ? »

« Non ! Au restaurant, Delon ou Belmondo sont tout de suite entourés d’une armée de serviteurs. Moi quand j’essaie d’attirer l’attention du maître d’hôtel, il fait exprès de parler à quelqu’un d’autre. Il faudrait que le metteur en scène lui explique qu’au moindre haussement de sourcil de ma part, il doit accourir à mon service. »

« Si je comprends bien, vous voulez passer pour quelqu’un qui a de la présence, quelqu’un qui compte en quelque sorte. »

« Je voudrais que mon metteur en scène me mette dans des situations où je pourrais montrer de la désinvolture et de l’élégance. Par exemple, j’arriverai à n’importe quelle heure au bureau et je répondrai d’une boutade amusante et décontractée aux remontrances de mon patron, qui – du coup – serait renvoyé à sa propre petitesse d’esprit. »

« Il y a quand même des moments où vous ne pourrez pas afficher votre décontraction. Lorsqu’il s’agit de religion par exemple. »

« Si justement ! Je n’aurais pas peur de l’au-delà ! Je pourrais faire de fines remarques sur le Créateur et le bazar qu’il a mis sur Terre ! Mais il me faudrait aussi un bon dialoguiste. »

« Vous savez qu’il faut être fortuné pour pouvoir snober les autres. »

« Et voilà ! Encore de la discrimination par l’argent ! Mais moi, j’exige que la désinvolture soit accessible à toutes les bourses ! Même quand on n’a pas un rond, on doit avoir le droit de s’en ficher complètement. C’est un droit démocratique. »

« Vous voulez inventer la zénitude low-coast, si je comprends bien »

« Oui, je n’ai rien, mais je veux être quelqu’un ! »