Les défauts

« Il parait qu’il y a 187 défauts humains. »

« On peut choisir ?

«  Oui, voici notre carte. »

« Je prendrais bien le 31 : capricieux. »

« Faites attention, tous ne se valent pas. Il y a des défauts qui sont mieux considérés que d’autres, ce sont quasiment des qualités ! »

« Vous devriez faire une liste des défauts convenables »

« Moi, je vous conseille le numéro 16 : autoritaire ! Dans une entreprise, un mec autoritaire se fait sa place sans problème. Avec lui, on est sûr de ne pas être embêtés par les revendications du personnel ! »

« Bon d’accord, je prends le 16 en entrée. Je peux avoir un peu de 93 : intéressé. »

« C’est-à-dire que le 93, c’est très demandé, il ne nous en reste plus. Je vous conseille le 95, il est bien en ce moment le 95 : intransigeant. Avec ça, vous pouvez aller partout. On sent que vous êtes un type qui ne rigole pas. »

« Je vois qu’il vous reste beaucoup de 122 : misogyne ! »

« Ouh la ! je vous arrête, c’est pourri en ce moment ! Prenez plutôt du 147 : pointilleux. Un homme pointilleux, c’est quelqu’un qui ne se contente pas de superficialité. Il sait que le diable est dans les détails. On ne la lui fait pas. »

« Mais j’aimerais bien aussi un défaut qui me donne un air humain. »

« Alors là, nous avons le 169 : rêveur. C’est excellent pour donner l’impression de quelqu’un sensible à la beauté et à l’imaginaire. Et puis quand vous voulez être tranquille, vous pouvez toujours dire que vous rêvez. »

« Bon, d’accord. Pour ma femme, je vais prendre une bonne dose de 147 : critiqueuse. Elle adore ça ! »

« Bon choix, madame sera contente ! Je vous signale que les femmes adorent aussi le 99 : jalouse ! Nous avons une promotion en ce moment ! »

« D’accord pour le 99 ! Je voudrais aussi quelque chose que je puisse lui reprocher amèrement : le 51, par exemple : dépensière. »

« C’est bien aussi, ça ne tire pas à conséquence. Mais je permets de conseiller quelque chose de plus original. Quelque chose qui distinguera madame, le 186 : versatile. »

« Vous êtes sûr qu’elle ne va pas mal le prendre ? »

« Certain. Et puis, c’est charmant une femme versatile. On ne connait jamais son humeur à l’avance. Monsieur se réservera beaucoup de surprise. Un jour, ce sera blanc, le lendemain noir, sans qu’il sache pourquoi ! »

« Parfait ! J’ai aussi un cadeau à faire à ma belle-mère. Je verrais bien le 166 : sans gêne. Elle adore. »

« Je note. Madame la mère de madame a bon goût. Elle sera bien servie. »

Laisser un commentaire