Le progrès

« Vive le progrès ! »

« Bin… non… Moi, je trouve que le progrès n’en est pas un. Par exemple, les hommes construisent des robots qui vont travailler à leur place, tout en déclarant qu’ils vont combattre le fléau du chômage ! »

« Les robots feront les tâches répétitives, les hommes garderont les travaux nobles ! »

« Le progrès pourraient s’orienter vers des choses plus pratiques. Je voudrais bien savoir pourquoi on n’a pas encore inventé un système pour ouvrir un pot de confiture sans engager une épreuve de force avec celui-ci. »

« Bon, certes ! Mais avouez que nous vivons mieux que nos parents. »

« Pas toujours. Pourquoi le drap housse de mon lit quitte-t-il systématiquement mon matelas ? Mes parents avaient un drap de dessous qui n’avait pas cette fâcheuse habitude. »

« Vos parents vivaient moins longtemps que vous. »

« Oui, mais ils n’avaient pas affaire aux paquets de céréales qui se déchirent n’importe comment à l’ouverture. »

« On n’est pas obligé de prendre des céréales en déjeuner. »

« Et au bureau, pouvez-vous me dire quel inventeur génial va trouver le taille crayon qui ne casse pas systématiquement la mine de votre crayon, au moment précis où vous êtes pressé ? »

« Le progrès des taille-crayons restent à accomplir, mais je vous rappelle que nous sommes dans l’air du numérique qui nous permet de faire des choses fantastiques. »

« C’est exact, sans l’informatique, je n’aurais jamais connu l’existence de l’arobase, ce qui aurait gravement nuit à ma culture. »

« Vous êtes contre le progrès ? »

« Non, mais j’aimerais bien qu’il s’attaque aux vrais problèmes. Comment je fais par exemple pour ne pas corner les pages de mon livre de façon à reprendre ma lecture au bon endroit ? »

« Pas de problème, vous prenez une liseuse électronique. »

« Non, j’aime bien laisser trainer mes bouquins sur mes rayonnages, de façon à montrer à mes visiteurs que je lis beaucoup et que je suis donc quelqu’un de très cultivé. Si je pose ma liseuse, ça ne va pas faire du tout le même effet. »

« Et le téléphone portable, vous en êtes content ? »

« Pas trop. Chaque fois que je sors, il ne faut pas oublier de l’emporter, de même que toutes mes cartes de fidélité, ma carte bleue, ma carte de cantine, ma carte de parking, mon portefeuille, mes clés de voiture, d’appartement… »

« Mais bientôt, tout ça sera complètement intégré à votre téléphone. »

« Pff… il téléphonera encore le téléphone ? »

Laisser un commentaire