C’est le pied !

Jules met Marie sur un piédestal.

Il aimerait prendre son pied.

Mais elle traîne des pieds.

Il lui casse les pieds.

Il est bête comme ses pieds.

Il est comme une épine dans son pied.

Jules ne trouvera pas chaussure à son pied.

Il lui reste à partir sur la pointe des pieds.

Laisser un commentaire