Archive pour le 24 mars, 2016

S’intéresser

24 mars, 2016

« Il y a deux sortes de personnes : celles qui s’intéressent d’abord aux autres, et celles qui s’intéressent d‘abord à elles-mêmes. »

« Moi, je suis de la troisième catégorie, ceux qui ne savent pas dans quelle catégorie ils sont. »

« Ce n’est pas possible ? Vous m’arrangez parce que nous sommes au moins 2. Moi non plus, je ne sais pas !  D’un côté, je me trouve assez intéressant, de l’autre quand je compare ma misérable existence à celle de Pasteur, du commandant Cousteau ou de Yannick Noah, je pense que je ferai mieux de m’intéresser aux autres plutôt qu’à moi-même. »

« C’est vrai. Mais je ne trouve pas que la vie de mon voisin qui n’est ni Pasteur, ni Cousteau, ni Noah soit nettement plus passionnante que la mienne. »

« Essayons de nous intéresser réciproque ment l’un à l’autre. »

« D’accord ! Alors, qu’est-ce que vous faites d’intéressant ? Ne me dites pas que vous collectionnez les boites de camembert ! »

« Bin, si justement. J’en possède d’une grande rareté. Et vous, votre vie, comment va-t-elle ? »

« Bin…. Samedi, je vais faire mes courses à l’hypermarché, dimanche, je vais sortir mes géraniums… ils ont annoncé du beau temps. »

« Dites, j’ai un doute ! Finalement, nous ne sommes pas des êtres très intéressants ! »

« Je crois qu’il faut en convenir. Donc il n’y a pas deux, mais trois catégories d’individus sur Terre : ceux qui s’intéressent à eux-mêmes, ceux qui s’intéressent aux autres et ceux qui ne présentant aucun intérêt intrinsèque, ne s’intéressent ni aux autres, ni à eux -mêmes. »

« Je vous une quatrième catégorie : ceux qui ne se posent même pas la question de savoir à quoi ou à qui ils s’intéressent. »

« Ce serait bien notre genre ! Mais est-il obligatoire de s’intéresser à quelque chose ? »

« Non, ce n’est pas obligatoire, mais c’est mieux si on veut éviter d’entrer en dépression. »

« Il devrait exister un bureau des centres d’intérêt qui pourrait aider les citoyens qui se fichent de tout. On y vendrait de l’intérêt pour la pétanque, la trottinette, la pâtisserie eu beurre…  Quand vous ne savez plus à quoi vous vous intéressez, vous y entrez et hop ! En sortant, vous êtes passionné de quelque chose ! »

« Je ne suis pas sûr que ça élève le niveau culturel de la population. Tous les hommes vont choisir l’option ‘foot à la télé’ pour avoir l’air de s’intéresser à quelque chose qui n’exige pas trop d’efforts intellectuels »

« Vous me paraissez bien pessimiste. On peut trouver de l’intérêt dans beaucoup d’activités créatives. Même la pâte à modeler ou le coloriage peuvent faire l’affaire. »

« L’ennui avec la pâte à modeler ou le coloriage, c’est que personne n’admire mes œuvres. Je veux bien m’intéresser, mais j’aime bien que d’autres s’intéressent à l’expression de mes intérêts créateurs. »