Archive pour le 13 mars, 2016

Croire ou non.

13 mars, 2016

« Moi, je crois ce que je vois. »

« Comme Saint Thomas ! »

« Qui c’est ? Je ne l’ai jamais vu. »

« Si je comprends bien, vous, vous n’êtes pas un rigolo, il vous faut des choses concrètes ? »

« Absolument, moi, on ne me possède pas avec de belles paroles. »

« Ce qui veut dire que vous ne croyez à rien. Vous n’avez pas la foi. Vous ne vous sentez pas un peu malheureux ? »

« Selon vous, croire à quelque chose qu’on ne voit pas, ça rend heureux ? C’est curieux. Moi, il me faut des choses solides que je peux toucher pour que je me sente à l’aise. »

« Mais vous savez tout de même que l’esprit a précédé la main. Autrement dit, avant de fabriquer le premier ordinateur, il a fallu que quelqu’un en ait eu l’idée. Et il n’y a rien de plus abstrait qu’une idée. »

« Là, c’est différent. On est dans un processus de production qui a abouti à quelque chose de concret. Avant que l’ouvrier ne travaille, il faut un ingénieur pour élaborer le plan. »

« Oui, mais il a fallu avant que l’ingénieur soit formé grâce à des enseignants qui ont transmis du savoir-faire et modelé sa matière grise. Encore des choses que vous ne pouvez pas toucher de vos petits doigts. »

« Bon d’accord, je conserve les profs, à condition qu’ils ne manifestent pas trop. »

« Et pour qu’il y ait des profs, il a fallu qu’il y ait eu la République qui reconnaisse que l’éducation est le moteur du développement économique et le ciment de l’unité nationale… Vous ne pouvez pas toucher ça non plus. »

« Je vous vois venir. Vous allez me dire qu’au début du temps, il a fallu qu’il y ait quelqu’un pour tout mettre en route et qu’il serait bon que je crois dans l’existence de ce grand Maître que personne n’a jamais vu. »

« Et alors ? »

« Et alors, ça me dérange un peu. S’il a décidé de fabriquer le Monde, il se peut qu’il se pique un jour d’y mettre fin sans m’avertir de ses intentions. »

« Donc, en réalité, si vous n’avez pas la foi, c’est que vous avez peur de ce qui pourrait vous arriver. »

« Vous faites le malin, mais je sûr que vous craignez aussi la fin du Monde. »

« Oui, peut-être, mais on peut commencer par s’organiser pour sauver la Planète. »

« Vous n’allez pas me sortir du baratin écolo. Je n’y crois pas non plus. »

« Bon, alors qu’est-ce qu’on fait ? »

« Rien. Enfin si ! On rouspète contre tout, ça fait du bien ! »