Archive pour le 8 mars, 2016

Distinction

8 mars, 2016

« Je suis distingué. »

« Ah bon ? Comment fait-on pour être distingué ? »

« Par exemple, je ne me vautre pas sur un fauteuil, je m’assieds. »

« Ce n’est pas possible. Moi, si je ne vautre pas, je n’ai pas l’impression d’être assis. Il faut que le fauteuil respecte sa vocation de fauteuil. Vous en avez d’autres comme ça ? »

« Oui, justement. Je dis ‘cela’ et non pas ‘ça’. »

« C’est beaucoup trop long ! Il faut raccourcir les mots de nos jours. Il n’y a plus que les personnages historiques pour dire ‘comme d’habitude’ au lieu de ‘comm d’hab’. »

« Bon, admettons que je sois un personnage historique. Du coup, je suis d’une fréquentation beaucoup plus agréable que vous. »

« Je reconnais que vous vous habillez bien. Mais ça doit vous coûter bonbon. »

« Euh… je ne vois pas bien ce que vient faire la confiserie là. J’essaie de me vêtir avec goût. Je dois dire que vos vieux tee-shirts froissés m’indisposent fortement. »

« Vous n’avez rien vu ! J’ai oublié de mettre mon meilleur jean complètement troué et mes tongues qui partent en miettes. »

« Je reconnais parfois que vos excentricités sont d’un drôle ! Mais enfin, pour vous rendre à votre labeur, ce n’est guère convenable. »

« Vous avez raison, je vais mettre un chapeau melon au-dessus de mon tee-shirt, ça va être le délire. Mon patron Dugenou va apprécier. Et pour les coudes sur la table en mangeant, on fait comment ? »

« On les enlève, si possible. De même, on se lève quand une dame entre dans la pièce. »

« Pourquoi ? Elles, elles ne lèvent pas quand je me pointe. »

« Passons sur ces détails. Vous montez ? »

« Non, mes parents dorment à l’étage. Je vais me faire encore engueuler si je les réveille. »

« Non, monter, c’est faire de l’équitation. A la rigueur, vous pourriez jouer au tennis ou au golf. Mais le rugby, ce n’est pas très distingué, sauf à Oxford ou Cambridge, entre gentlemen. »

« Bien, on va s’en jeter une ? »

« Non. Je ne m’affiche pas dans les lieux publics avec n’importe qui. Lorsque vous aurez trouvé une allure appropriée, nous pourrions nous retrouver à mon club. Nous avons une attention particulière à la tenue capillaire. Tout ce qui ressemble à un iroquois est refoulé à l’entrée. »

« Vous ne devez pas vous marrer souvent. »

« Je ne me marre pas, je pouffe à la rigueur. Ou alors je souris avec finesse du coin des lèvres, tout en manifestant mon contentement par une petite lueur amusée au fond de l’œil droit. »