Archive pour le 6 mars, 2016

A tort ou à raison

6 mars, 2016

« Les absents ont toujours tort. Vous n’étiez pas participant au dernier débat télévisé, donc vous avez tort. »

« Je ne pouvais pas y être puisque je n’ai pas été convié. »

« Aucune importance, le dicton ne fait pas cette différence. Vous étiez absent, donc vous avez tort. Et notamment tort de ne pas savoir vous faire inviter dans toutes les émissions de télé ou de radio. C’est ainsi. »

« Sur le fond, vous savez bien que j’ai raison. »

« Vous êtes un homme qui a raison, mais vous avez tort. Aujourd’hui, pour avoir raison, il faut être présent dans les médias. »

« Si je comprends bien, il ne suffit pas d’avoir raison dans l’absolu, il faut être présent pour le dire. A défaut, on a tort. »

« Absolument, d’après les croyances populaires, ceux qui ont tort, mais qui sont présents pour s’exprimer publiquement, ont plus raison que ceux qui ont raison, en étant absents. »

« C’est un peu dérangeant, vous ne trouvez pas ? »

« Non, chacun doit pouvoir s’exprimer, ça s’appelle la liberté d’expression. Ceux qui sont là pour s’exprimer au bon moment, sont forcément plus écoutés que ceux qui sont absents. Et comme les gens d’aujourd’hui ont tendance, par une sorte de paresse naturelle, à croire le dernier qui s’est exprimé, celui qui a parlé le dernier a raison, même s’il a tort. »

« On va aller loin avec ce genre de principe ! »

« Aucune importance. Si vous êtes absent du débat, vous tombez dans les dizaines de millions de gens qui écoutent ceux qui s’expriment,. Vous êtes alors dans ceux qui ont tort puisqu’ils ne sont pas présents. C’est une grande leçon, si on a envie d’avoir raison, il faut se montrer et prendre la parole. »

« Comme par hasard, à la télé, c’est toujours les mêmes qui parlent. »

« Tout à fait. Pour avoir raison, il faut en plus intriguer pour pouvoir être présent. Une fois qu’on est présent, c’est plus facile de continuer à être présent. On peut même s’offusquer publiquement au cas où on n’a pas été invité. »

« Donc avoir raison, tout seul dans son coin, ce n’est pas avoir raison. »

« C’est même avoir tort puisque vous êtes absent du grand show médiatique. »

« Pourtant, ceux qui sont présents, disent beaucoup de conneries. »

« Aucune importance. Ce n’est pas un problème. Au contraire, les conneries, ça fait du spectacle. Ce n’est pas vous, avec vos théories cohérentes et approfondies qui pourriez faire grimper l’Audimat. »

« Et si on donnait la parole à ceux qui ont tort, c’est-à-dire le peuple ? »

« Ceux qui sont présents vont s’énerver. »

«  Ils auraient bien tort. »