Archive pour le 14 février, 2016

Tout le monde a le droit de laisser une trace dans l’Histoire

14 février, 2016

« Il y a des jours où je ne sais pas quoi dire. »

« Ce n’est peut-être pas nécessaire de dire quelque chose. »

« En fait, j’ai toujours l’impression d’avoir quelque chose à dire, mais je ne trouve pas toujours le sujet qui me tarabuste, ni les mots pour le raconter. »

« Vous le trouverez un autre jour. »

« Peut-être, mais je crains que ce soit trop tard. Et puis je ne voudrais pas disparaitre avant d’avoir dit tout ce que j’ai à dire dans ce monde. »

« Vous avez encore de la marge. »

« Euh… on ne sait pas. Il faudrait que vous vous souveniez de tout ce que j’ai dit pour le répéter en cas de malheur. »

« C’est-à-dire que tout n’est pas intéressant. »

«C’est certain, mais même quand c’est idiot, comme c’est souvent le cas, c’est l’expression de ma liberté individuelle. Personne n’est intelligent vingt-quatre heures sur vingt-quatre. On a tous un coefficient d’imbécillité. »

« C’est vrai. »

« C’est pourquoi j’aimerais qu’il reste une trace de moi-même, même et surtout quand j’ai été complètement nul. Finalement, c’est ce qu’il y a de plus intéressant chez un homme, ça peut servir de leçon aux autres. »

« Il faudrait donc que je m’applique à être médiocre. Comment fait-on ? »

« Vous, ça va être difficile, on voit que vous réfléchissez avant de parler. C’est très déstabilisant pour tous ceux qui disent n’importe quoi. »

« J’en suis navré. »

« Votre coefficient d’ânerie est très bas, mais celui de votre prétention remonte le niveau. Rien n’est perdu.  Moi, je voudrais rester dans l’histoire comme un homme intellectuellement médiocre qui parlerait de tout sans rien connaitre, mais qui ne prétendait à rien. »

« C’est très sage, il n’y a pas beaucoup de concurrence. Je vais essayer de noter tout ce que vous dites pour que rien ne se perde. »

« Notez surtout les nombreux lieux communs que j’utilise, les expressions qui tombent mal à propos, le vocabulaire que j’emploi sans maîtrise… Il ne faudrait pas que quelqu’un s’avise de me trouver un quelconque intérêt. »

« A priori ça ne risque pas. »

« Vous voyez qu’il faudrait absolument  que je dise quelque chose aujourd’hui pour être sûr que je suis toujours en dessous de tout. »

« Pas de problème, c’est fait. Je témoignerai. »