Archive pour le 14 janvier, 2016

Un grand créateur

14 janvier, 2016

« Je voudrais écrire une histoire pendant laquelle il ne se passe rien. Mais alors strictement rien. D’ailleurs, il pourrait y avoir de nombreuses pages blanches dans mon bouquin. Qu’est-ce que vous en pensez ? »

« Euh …. Vous ne pensez pas que ça va être ennuyeux ? »

« Non, car ça n’a jamais été fait. Dans la vie de tous les jours, le néant n’existe pas. Personne ne rencontre le néant absolu. Dans votre journée, il arrive forcément un moment où vous avez à résoudre un petit problème. »

« Euh… plus ou moins… »

« Il n’est pas possible de vivre sans que votre intelligence ait du grain à moudre, même du petit grain. Sinon, elle meurt, comme un mécanisme qui n’a pas travaillé depuis longtemps. »

« Oui… bien sûr ! Mais au bureau, on me demande surtout d’appliquer des procédures imaginées par d’autres, soi-disant pour gagner du temps.»

« Votre intelligence prend alors le même chemin que votre colonne vertébrale. »

« Qu’est-ce qu’elle a ma colonne vertébrale ? »

« Comme vous êtes assis toute la journée, elle se grippe et le résultat c’est que vous avez mal au dos. De toute façon, à la maison, ce n’est pas mieux. On vous vend des trucs pour vous faciliter la vie, c’est surtout des trucs pour ne pas avoir à exercer votre intelligence. »

« Par exemple. »

« La machine à laver la vaisselle. Il faut une certaine astuce pour laver la vaisselle à la main, mais la machine vous prive de cet exercice. Le résultat c’est que pendant qu’elle bosse, vous allez vous effondrer sur votre fauteuil pour regarder de la télé-réalité. Vous vous rendez-compte des dégâts ? »

« Vous êtes contre le progrès. »

« Non, mais il faudrait que chacun apporte une contribution au progrès. Actuellement, le monde est coupé en deux : il y a d’un côté la petite minorité de ceux qui imaginent, et de l’autre, la majorité de ceux qui sont priés d’utiliser ce que les autres ont créé. »

« Moralité ? »

« Moralité : débrouillez-vous pour inventer quelque chose. »

« Créer est un risque. Moi, je préfère utiliser ce que les autres ont créé, comme ça je peux critiquer tranquillement. »

« Vous, vous devriez écrire un livre ou produire un logiciel sur le thème : comment tout critiquer sans en ficher une rame. Je suis sûr que vous aurez un succès fou. »

« L’art est difficile, la critique est difficile aussi. Croyez-moi, c’est un pro de la critique négative qui vous le dit. »