Archive pour le 3 janvier, 2016

Beauté, charme, etc…

3 janvier, 2016

« Vous avez vu les mannequins ? Elles sont maigres, osseuses. Elles se tiennent mal. J’ai bien fait de ne pas m’engager dans cette voie-là. »

« Vous ne risquiez rien. Et les vedettes de cinéma ? Elles sont toutes taillées sur le même modèle. On se demande si elles se reconnaissent entre elles. Comme on dit, la seule beauté qui compte, c’est la beauté intérieure ! »

« Oui, mais moi, j’aimerais bien être un petit peu belle à l’extérieur. »

« Mais vous n’êtes pas si mal que ça. On va dire que vous avez de la personnalité. »

« C’est un peu réducteur. Chacun est unique, donc on peut dire que chacun a une personnalité. Je préfèrerais qu’on dise que j’ai du charme. »

« Comme moi par exemple ? »

« Vous êtes sûre que c’est du charme ce que vous avez ? A quoi vous le voyez ? »

« Les autres ont l’air contents quand il me voit. Et moi, je suis plutôt bien avec moi-même. »

« Vous en avez de la chance. Moi, dès que je me regarde dans une glace, je vois plein de choses qui ne vont pas. »

« Avoir du charme, c’est justement savoir s’accommoder de ses défauts et les transformer en avantage. Ainsi, vous devriez mettre en avant votre nez en trompette, c’est charmant le nez en trompette. »

« Et mes valoches sous les yeux, je fais quoi avec ? Chirurgie esthétique ? »

« Surtout pas. Soulignez-les, ça donne une profondeur au regard. »

« Si je comprends bien, je suis moche, mais je peux bricoler pour que je ne m’en aperçoive pas. Heureusement qu’il y a la beauté intérieure. »

« Le mieux, c’est de ne pas se demander si on est moche ou belle. Moi-même, je ne suis pas terrible, mais je ne m’en souviens même plus. »

« Vous avez raison, ça ne vaut pas la peine de s’énerver. Même pour la beauté intérieure. Après tout qu’est-ce que c’est ? »

« J’en sais rien. C’est ce qu’on se dit pour se rassurer quand on n’a rien d’autre à montrer. »

« Bon, alors disons que je ne suis pas belle et que je m’en fous ! »

« C’est mieux, déjà on sent une pointe d’auto-ironie dans votre regard qui vous confère un espèce de charme mystérieux. »

« Et si je me peigne n’importe comment ? »

« Ce sera le brin d’originalité qui finira de faire de vous quelqu’un d’intéressante. Vous pourriez aussi vous maquiller avec des couleurs criardes, le succès sera assuré dans votre quartier… »

« Oui… mais enfin, je suis moche. »