Archive pour le 27 décembre, 2015

Un spécialiste pointu

27 décembre, 2015

« J’ai un poste très important dans l’entreprise. J’assume une lourde responsabilité : je suis chargé de l’inefficacité. »

« Vous voulez dire de l’efficacité ? »

« Non, non ! Tout le monde se trompe, il s’agit bien de l’inefficacité. En quoi cela consiste-t-il ? Eh bien, je vais vous le dire. Pour que chaque employé soit efficace, il faut qu’il ait sous les yeux ce qu’il serait s’il tombait dans l’inefficacité. Par contrecoup, il devient automatiquement particulièrement performant. »

« Concrètement, vous faites quoi ? »

« Rien. C’est le meilleur moyen de ne pas avoir de rendement. En plus, je prends des airs surbookés, pour implanter l’idée que je remue beaucoup de vent sans objet. Je m’arrange pour qu’on sache que je n’en fous pas une rame, tout en me donnant l’air important. »

« Ce n’est pas un peu fatigant de ne rien faire ? »

« Si ! C’est pourquoi je suis souvent absent pour me reposer. Je m’arrange pour donner des motifs que chacun saura parfaitement futiles à mes absences. Il faut que les salariés se rendent compte du niveau de leur médiocrité lorsqu’ils posent des congés maladie-bidon. Je leur rends service. Comprenez-vous ? »

« Et vous êtes fier de votre boulot ? »

« Très. C’est compliqué d’avoir l’air complètement nul. Parfois, pour accentuer le désastre, j’essaie de faire quelque chose de constructif et je fais exprès de me tromper, ce qui permet à mon voisin de bureau, Dumollard, de se valoriser en récupérant mes erreurs et de dire qu’il vaudrait mieux que je continue à ne rien faire plutôt que de faire des conneries. »

« Vous pensez que ça va durer ? »

« Il n’y a pas de raison. Mon job marche très bien. Les salariés s’apitoient sur mon sort. Ils n’ont aucune envie de me ressembler. »

« Quand même, vous pourriez vous faire licencier pour que le salariés comprennent bien ce qui arrive à des employés incompétents. »

« Non, ce n’est pas possible. Ils se retrouveraient entre personnes efficaces. Comment voulez-vous vous sentir efficace dans votre boulot si tout le monde l’est ? »

« C’est une opinion bizarre. »

« Le seul danger qui me guette serait que la direction embauche quelqu’un d’encore plus nul que moi, auquel cas je deviendrais quelqu’un d’efficace. Je perdrais la raison d’être de mon job. »

« En même temps, trouver quelqu’un de plus nul que vous, c’est compliqué. »

« Vous avez raison. Il faudrait imaginer des formations spécifiques. Il y a des débouchés. On a besoin partout de faire –valoir. »