Archive pour le 8 décembre, 2015

Echange d’insultes

8 décembre, 2015

« Connard ! »

« Monsieur, vous n’êtes qu’un paltoquet ! »

« Je m’en fous, je ne sais pas ce que ça veut dire. »

« Ça veut dire que vous êtes un grossier personnage. »

« Oui, je suis d’accord. Je craignais que ce ne soit qu’une insulte. En réalité, vous ne faites qu’un constat momentané. »

« Comment ça ? Pas une insulte… non, mais dites-donc. Dites tout de suite que j’insulte comme un pied ! Paltoquet, c’était bien. Personne ne connait. On sent tout de suite agressé. »

« On peut mieux faire. Je vais vous montrer. Comment vous appelez-vous ? »

« Robert. »

« Très bien. Robert est un coquebert ! »

« Je veux bien être un coquebert. C’est joli. »

« Oui, sauf que ça veut dire que vous êtes un nigaud…. »

« Un nigaud qui connait tout de même une injure comme paltoquet, vous en connaissez beaucoup ? »

« Et orchidoclaste, vous connaissez ? »

« Je reconnais que c’est pas mal. Je ne tiens pas à savoir ce que ça veut dire, mais je le replacerai. »

« Pendant qu’on y est. Je vous conseille de vous en prendre aux mamans des gens qui vous embêtent. C’est très efficace. Vous pouvez essayer dévergoigneuse, ça veut dire dévergondée. C’est plus long, donc plus fort. Vous avez le temps de voir la figure de votre adversaire se décomposer sous le coup de l’insulte. »

« Je connaissais ‘coureuse de remparts’, ça peut faire l’affaire ? »

« Il faut avoir affaire à un individu doté d’une certaine culture historique pour qu’il puisse se révolter. Sinon, votre adversaire pensera que vous assimilez sa maman à une championne de course à pied, ce qui n’est pas très insultant. Essayez plutôt ‘gourgandine’.»

« Voilà qui sonne bien, mais revenons à nos problèmes. Si vous me faites la liste des insultes possibles, je ne vais plus pouvoir vous injurier tranquillement. Si je vous dis : ‘fesse-mathieu’, ça vous convient ? »

« Pas tellement. Vous devriez plutôt essayer ‘faquin ‘. »

« Faquin »

« Comment, Monsieur, vous insultez mon honneur. Nous allons donc nous casser la figure réciproquement. C’est ce qu’il y a de mieux à faire dans ce cas ! »