Archive pour le 4 août, 2015

Gagnants et perdants

4 août, 2015

« Dans la vie, il y a les gagnants et les perdants. C’est le genre de phrase idiote que j’entends souvent. C’est assez agaçant. Il faudrait l’interdire. »

« Je suis d’accord. Car à la fin, tout le monde perd. »

«A la fin, ceux qui ont l’habitude de perdre sont moins déstabilisés. Les soi-disant gagnants eux, ils sont un peu amers. »

« Bon, moralité : il vaut mieux être perdant de temps à autre, pour savoir comment ça fait. Et, en plus, ça montre qu’on n’est pas sectaire. »

« Oui, à condition d’être un petit peu gagnant de temps en temps, car j’aimerais aussi bien connaître l’impression qu’on a. »

« Malheureusement, c’est rare de passer de perdant à gagnant. Les gagnants protègent bien l’entrée de leur club. Par contre, on peut passer de gagnant à perdant, ça dérange moins les gagnants qui restent gagnants. »

« Il faudrait inventer le club des demi-gagnants. Ils gagneraient de temps en temps, mais il y aurait un tour de rôle obligatoire. Chaque perdant pourrait devenir demi-gagnant puis redevenir perdant pour laisser la place de demi-gagnant à un autre perdant. »

« C’est une solution qui aurait ses avantages, mais qui rend encore plus rigide la distinction entre perdants et gagnants. »

« Le plus simple serait de supprimer les gagnants. »

« Euh… non plus, je n’ai pas envie de vivre dans un peuple de perdants, j’ai déjà du mal à maintenir mon propre moral de perdant, alors s’il faut soutenir celui des autres… Supprimons plutôt les perdants. »

« C’est impossible. Si tout le monde est gagnant, il n’y a plus de jalousie. Moi, il faut que j’envie quelqu’un, que j’ai un sentiment d’injustice du destin à mon égard, ça me permet de rouspéter tranquillement. »

« Vous savez que l’envie est un péché capital ! Mais finalement, vous avez raison, gardons la distinction gagnant-perdant, comme ça tout le monde sera content. Les gagnants parce qu’ils sont gagnants. Et les perdants, parce qu’ils auront quelque chose à revendiquer. L’essentiel, c’est que chacun ait l’impression d’avoir le beau rôle. »

« Oui, tout le monde sera content au début. Et à la fin, tout le monde sera mécontent. C’est à portée de chacun de passer de content à mécontent. »

« Euh… toutes réflexions faites, le mieux ne serait-il pas qu’on évite d’inventer des catégorisations supplémentaires ? Il y en a assez comme ça. »

« Je suis d’accord. Les gagnants seront les gagnants, mais il faudra qu’on ne sache pas qu’ils sont gagnants. Eux-mêmes devront ne pas s’en apercevoir. De même les perdants seront peut-être les perdants, mais il sera interdit de s’en rendre compte et encore plus de le leur dire. »

« Bon, voilà du beau travail de fait. Nous avons œuvrés à la concorde nationale. »