Archive pour le 2 juin, 2015

Un peu de distanciation

2 juin, 2015

« Je mets de la distance entre moi et les autres. Après tout, on n’a pas gardé les vaches ensemble. »

« Vous ne devez pas avoir beaucoup d’amis. »

« Si je me mets à me livrer aux gens, je vais me faire piéger. Ils vont me trouver trop comme ci ou pas assez comme ça. C’est très agaçant. Si ça se trouve, ils vont m’aimer ou me détester. Je n’ai pas envie d’être aimé par n’importe qui, encore moins détesté. »

« Certains ne porteront pas de jugement. »

« Euh… c’est encore pire. Ils vont me dire que je ne suis pas assez communicatif en affirmant benoitement qu’ils disent ça pour mon bien et qu’ils ne portent pas un jugement. »

« Mais mon pauvre, quand vous fréquentez des gens, vous produisez automatiquement une impression sur les autres ! »

« Vous avez raison. Le plus fort c’est qu’en général, je sens que je fais une impression négative sur les autres. En conséquence, j’estime que les autres produisent une impression très négative sur moi. »

« Bon, alors qu’est-ce qu’il faut faire pour que vous ayez l’impression de produire une bonne impression ? »

« Vous pourriez faire grand cas de ma présence et me couvrir de louanges par exemple. »

« Non, ce serait un peu ridicule. »

« J’en étais sûr : vous me trouvez ridicule ! Nous sommes mal partis ! »

« Je vous conseille de commencer par me trouver intéressant. Après, je pourrais peut-être vous retourner des compliments. Mais ce n’est pas sûr, parce que je suis assez imbu de ma personne. »

« Pff… alors je fais comment moi ? »

« Essayez d’aborder des gens encore plus modestes que vous et couvrez-les de compliments. Comme ils seront gênés, il s’empresseront de vous les renvoyer. »

« Le problème, c’est que si je produis une très bonne impression sur eux, je pense que leur modestie et leur manque d’ambition produiront une impression désastreuse sur moi. J’aime les gens cultivés et intéressants. »

« Vous êtes un être compliqué. Il faut vous confronter aux autres sans vous poser autant de questions stupides. »

« Eh voilà ! Vous portez un jugement néfaste sur moi. Je suis ostracisé dès que j’aborde le thème des relations interindividuelles, j’en déduis que c’est un sujet tabou. »

« Non, mais si vous manifestiez un peu plus de simplicité, ce serait mieux pour tout le monde. »

« Je vois ce que c’est : votre simplicité ça consiste à se taper sur le ventre sans se demander pourquoi on se tape sur le ventre. »