Archive pour le 21 mai, 2015

Changer

21 mai, 2015

« Pensez-vous changer votre personnalité ? »

« Je ne sais pas. J’hésite. Pourquoi changer ? Je ne me dérange pas. »

« Euh… vous dérangez peut-être les autres. »

« Ce n’est pas très important. Moi, je ne me dérange pas. Et puis si je change de personnalité, je risque de tomber sur pire. »

« Ce n’est pas grave. Vous pourrez toujours revenir à l’ancienne si la nouvelle ne vous plait pas. »

« C’est bien beau, mais comment fait-on pour changer ? Il n’y a pas de magasin. »

« Non. Il faut réfléchir sur soi-même. Qui suis-je vraiment ? Mes manières d’être sont-elles conformes à ce que je suis ? »

« Vous estimez donc que nous jouons un rôle qui peut ne pas correspondre à ce que nous sommes ? »

« On en est tous là. »

« C’est compliqué. Moi, je ne me souviens pas avoir choisi un rôle. Je suis peut-être vraiment moi, comment le savoir ? »

« Le problème, c’est que vous ne choisissez pas de jouer un rôle… »

« Alors qui choisit ? »

« Votre inconscient ou alors votre subconscient… Enfin, je n’en sais rien ! Un truc que vous ne maitrisez pas vraiment … »

« Vous voulez dire que je suis plusieurs et qu’il y en a un qui s’est amusé à me faire jouer un rôle sans me demander mon avis. »

« C’est à peu près ça, sauf qu’il peut avoir choisi pour vous défendre contre votre environnement par exemple. »

« Je suis assez grand pour me défendre tout seul ! »

« Tout seul, vous n’existez pas. Vous avez forcément une personnalité. C’est comme une paire de baskets, il faut que vous vous sentiez bien dedans. Si vous avez mal au pied, il vous faut une autre paire.  C’est pour ça que je vous posais la question d’un changement. »

« Le  problème, c’est que si je change, je reconnais que ma personnalité précédente était nulle. Ce n’est pas comme des baskets. Tout le monde se fiche du fait que je me sois trompé de pointure de chaussures. »

« Vous avez raison. Mais en changeant de personnalité, vous passez pour un homme qui sait reconnaitre ses erreurs. C’est noble ! »

« Encore faut-il que les autres remarquent que je suis noble, sinon c’est moi qui passe pour un être versatile, un type qui change de personnalité pour un oui ou un non. Limite dangereux. »

« Et alors ? Mieux vaut-être quelqu’un qui sait s’adapter qu’un vieux crouton enkysté dans ses certitudes quotidiennes. »

« Bon, je vais changer par petites touches pour changer tout en ayant l’air de ne pas changer. Comme ça j’aurais l’air de savoir m’adapter sans me renier. »