Archive pour le 10 mai, 2015

Je suis d’accord !

10 mai, 2015

« Moi je suis copain avec tout le monde. Je suis d’accord avec tout le monde. Allez-y ! Vous allez voir ! »

« Ce n’est pas très courageux. Vous manquez de personnalité. »

« Je suis absolument d’accord avec vous. Je n’ai pas le courage de mes opinions. D’ailleurs, je crois que je n’ai pas d’opinion. A quoi ça sert ? »

« Une opinion n’a pas à servir ou ne pas servir. Ce n’est que l’expression de votre réflexion sur un sujet particulier. »

« Encore OK ! Mais plutôt que de perdre du temps à me faire une opinion, j’acquiesce à l’opinion des autres ! »

« Mais que se passe-t-il quand vous rencontrez deux opinions différentes ? »

« Je change d’opinion pour être en accord avec mon interlocuteur du moment ! C’est très simple ! Tout le monde fait ça ! »

« Il y a quand même des gens qui savent construire leur propre opinion. »

« Ah bon ? Ce sont des gens compliqués ! Moi, j’aime bien répondre aux sondages parce que l’enquêteur vous présente deux ou trois opinions. Il n’y a pas besoin de se creuser le ciboulot pour les fabriquer, il suffit de choisir dans les opinions des autres. »

« Mais enfin qu’est-ce que ça vous rapporte d’être toujours d’accord avec tout le monde ? »

« Une grande popularité à la cantine. Je ne me bats avec personne ; comme je ne suis pas très imposant physiquement, ça m’arrange. En plus, les gens m’invitent facilement à diner chez eux. Comme je dis comme eux sur n’importe quel sujet, je les renforce dans leur conviction d’avoir raison. Et ils m’inviteront de nouveau. »

« Et vous êtes content comme ça ? »

« Oui. La seule difficulté, quand je rencontre un nouveau venu, c’est qu’il me livre son opinion avant que je puisse donner la mienne. Si, je parle le premier, je suis obligé de rester dans le vague. Mais j’ai suivi des cours de langue de bois. »

« Personne ne vous a jamais reproché de vous ficher de la figure du monde ? »

« Non, pourquoi ? Je dis aux gens ce qu’ils veulent entendre pour la bonne raison qu’ils viennent de le dire eux-mêmes. Il suffit de reformuler un peu. Par exemple, si vous me dites que le printemps est pluvieux, je vous réponds que, dans notre région, le climat du mois de mars est souvent humide. D’ailleurs, l’an dernier déjà, nous avions eu beaucoup de pluie…. Je n’en sais rien, mais je viens de vous confirmer dans votre opinion sur le printemps… »

« Bon. Et quand il s’agit d’aller voter, vous faites comment ? »

« Je regarde les résultats des derniers sondages dans les journaux pour faire comme tout le monde. »

« Mais le vote est secret. Vous ne faites plaisir à personne en votant comme la majorité supposée. »

« Ah ! Vous voyez que je ne cherche pas systématiquement à faire plaisir aux autres ! »