Archive pour le 30 avril, 2015

Un bon citoyen

30 avril, 2015

« J’ai beaucoup de mérite. »

« Comment ça, beaucoup de mérite ? »

« Oui, j’élève mes enfants, je paie mes impôts, je travaille, je suis poli avec tout le monde, je ne resquille pas la SNCF… »

« Enfin, vous faites ce que doit faire un bon citoyen. Je ne vois pas en quoi c’est un mérite de faire ce que la vie commune vous commande de faire. Si vous ne le faisiez pas, vous seriez un gredin ou un malfaisant. »

« J’en étais sûr : dès qu’on se laisse un peu aller, on est – pour vous – un hooligan ou un trafiquant ! Je suis un homme très honnête, ce qui n’empêche pas que je laisse mes gamins faire ce qu’ils veulent. »

« Donc vous ne les élevez pas ! Ce n’est pas très bon pour vous. »

« Si c’est un principe d’éducation. Quand ils n’ont aucune barrière, ils n’ont pas la tentation de rentrer dedans… »

« Pff… vous n’avez donc pas beaucoup de mérite… Et vos impôts, vous les payez ? »

« Oui, bien sûr, ce n’est pas de ma faute s’ils sont égal à zéro grâce aux excellents avis de mon conseiller bancaire. »

« Donc en fait, vous êtes un excellent citoyen puisque vous ne fraudez pas. Vous vous contentez de vous infiltrer dans les failles juridiques. »

« J’ai de très bonne références au travail. Personne ne se plaint de mon travail. Je suis très obéissant vis-à-vis de la hiérarchie. Je ne prends aucune initiative qui ne soit pas validée. Pas comme certains qui jouent aux plus malins. »

« Euh… ce que vous faites, ça peut s’appeler la grève du zèle. On ne peut rien vous reprocher puisque vous faites ce qu’on vous dit, mais comme toute organisation a ses contradictions internes, vous mettez votre entreprise en difficulté en les mettant en évidence, au lieu de chercher à mettre de l’huile dans les rouages. »

« Vous cherchez la petite bête. Mon comportement est irréprochable. Tous mes voisins louent ma courtoisie et mon sens du respect. »

« Oui, enfin, ce n’est pas très compliqué de dire : bonne journée, bon après-midi, bon week-end… d’un air sirupeux, tout en s’en fichant complètement ! »

« Donc …avec vous, quand on respecte les règles écrites ou d’usage, on est un mauvais citoyen. C’est du joli. »

« Non, mais il y a un tas de manières de faire les choses de manière irréprochable, tout en faisant à peu près ce qu’on veut. C’est du machiavélisme. »

« Et vous vous faites comment ?… »

«Je fais des remarques à mes gamins de manière à ce qu’ils m’en veuillent un peu. Je ne cherche pas de conseils pour payer moins d’impôts. Au boulot, j’aide les autres, même si ce n’est pas mon travail. Je dis bonjour et au revoir, sans en faire trop… »