Archive pour le 7 avril, 2015

La boule de neige

7 avril, 2015

« Vous avez remarqué ? »

« Quoi ? »

« Le phénomène « boule de neige » explique la plus grande partie de l’activité des hommes. Par exemple, si une petite troupe se masse devant une devanture commerciale, vus pouvez être sûr qu’elle va grandir rapidement, même s’il n’y a rien d’intéressant à voir. »

« Oui, il faut une certaine force d’âme pour passer sans s’arrêter. »

« Les gens vont où sont les gens. Pour un original qui aura envie de s’exiler six mois en pleine Sibérie, vous aurez un million de personnes qui vont s’agglomérer dans les grandes villes parce qu’ils pensent que c’est mieux pour leur vie : plus d’emplois, plus d’hôpitaux, plus d’écoles etc… Et chaque fois qu’un individu s’installe dans un lieu surpeuplé, il en attire d’autres… »

« C’est exactement ce qui se passe pour les touristes. Chacun se précipite là où sont les autres en imaginant que c’est bien. Résultat : c’est l’encombrement. »

« Le phénomène se complique par une autre donnée : qui se ressemble s’assemble. Il est bien connu que les pauvres habitent dans le quartier des pauvres et les riches chez les riches. Les politiciens voudraient bien un peu de mixité sociale, mais ils se heurtent à la boule de neige : plus un territoire est pauvre, plus il attire les pauvres ! »

« On dit aussi que l’argent va à l’argent. On n’a jamais vu un malheureux devenir millionnaire en investissant 0 euros à la bourse. Encore la boule de neige… »

« En fait, c’est aussi le phénomène de la mode… Par exemple, si je relance la mode du tricot de corps type ‘Robert ‘, nous serons peu nombreux à le porter au départ, mais en nous montrant dans les endroits branchés, on va déclencher la boule de neige. »

« Je me demande même si la Terre n’est pas une immense boule de neige. Nous sommes 7 milliards d’êtres humains, bientôt 10, bientôt 20… où va-t-on ? »

« Là aussi, on a un problème de répartition territoriale, ce sont dans les pays les plus pauvres que la population s’accroit le plus, où la boule de neige fonctionne le mieux. »

« Comment faire pour arrêter les boules de neige ? »

« Je verrais bien une grande campagne pour dire aux gens que ce n’est pas forcément mieux là où vont les autres. »

« Euh… peut-être, mais personne n’a trop envie d’aller en vacances dans le Massif Central à moins d’y importer la mer. »

« Bon peut-être, mais on pourrait organiser des tours de bête… »

« Je ne vois pas les riches qui ont acheté une villa les pieds dans l’eau, passer leur vacances avec les moutons du Cantal pour vous faire plaisir. »

« Bon d’accord…. Alors, si on implantait le même nombre d’usines et de bureaux dans chaque département, la répartition des populations serait plus homogène. »

« OUAIS… on vient de réinventer l’aménagement du territoire ! »

« Et alors ? »

« Et alors, ça ne marche pas terrible. Pour qu’il y ait des villes, il faut des déserts. Le principe de la boule de neige est incontournable. »