Archive pour le 15 février, 2015

Le démon casse-pieds

15 février, 2015

« C’est qui votre démon casse-pieds ? »

« C’est quoi un démon casse-pieds ? »

« C’est le contraire d’un ange-gardien. Vous en avez forcément un. L’ange-gardien vous préserve des aléas de la vie, le démon casse-pieds veille à ce que vous ayez le maximum d’emmerdements. »

« A quoi ça sert, un démon casse-pieds ? »

« C’est vital. Pour vous sentir vivre, il faut affronter des obstacles. Nous nous construisons dans l’adversité. Votre démon casse-pieds, c’est le type sympa qui veille à ce que vous ayez suffisamment d’obstacles devant vous. »

« Si je n’avais pas d’obstacle, la vie serait plus facile. »

« Mais non, mon pauvre ! Vous n’auriez à raconter à la cantine, vous n’auriez aucune fierté de vaincre les difficultés ! Vous vous rendez compte ? »

« Je me rends compte que mon démon casse-pieds est particulièrement actif. Je ne sais pas qui c’est, mais il met le paquet : les impôts, les frasques du gamin, les visites du chien au veto, les déjeuners chez la belle-mère…. Il se déchaine en ce moment. »

« Je vois ce que c’est. Vous avez Lucien, c’est un des démons les plus actifs. Ce n’est pas de chance. Moi, j’ai Roger, avec lui on peut s’arranger. Mon gamin évite les conneries pendant les périodes fiscales. Le chien est mort. Ma belle-mère ne sait pas faire la cuisine… Par contre, je vais chez le dentiste très souvent, je n’arrive pas à me réconcilier avec ma maîtresse, au bureau Dumolard me pique mon boulot… C’est embêtant, mais Roger étale les soucis dans le temps. »

« J’aimerais bien dire deux mots à Lucien. S’il pouvait me lâcher la grappe… »

« Ce n’est pas possible. Vous devez subir sa domination. Si vous vous rebellez, vous aurez le Démon-Ravageur sur le dos. C’est le recours du démon casse-pieds. Il appelle le Démon-Ravageur à la rescousse quand il n’arrive plus à vous imposer des obstacles. »

« Et il fait quoi le Ravageur ? »

« Je ne vous dis pas ! Il vous crée encore plus de soucis et il s’arrange pour qu’ils vous tombent tous sur la tête au même moment : maladie, accident, emprisonnement, tout y passe. Il vaut mieux se contenter des petits maux du quotidien. »

« Si je comprends bien, il n’y a pas moyen d’être tranquille. »

« Euh… non. Le mieux, c’est de faire intervenir votre ange-gardien s’il ne dort pas. Il se dispute avec votre démon sur votre dos. Le démon fait semblant de céder, vous vous croyez sorti de vos problèmes, mais la semaine suivante, vous tombez dans de nouveaux soucis, et ça recommence. »

« On n’a pas l’ange-gardien absolu, celui qui nous débarrasserait de tous les démons. »

« Euh… non, à moins que vous ayez vos entrées en Hauts Lieux ! »